Reprise en main du forum ─ Les inscriptions sont interdites !
Pour toute réservation d'avatar, vous avez la possibilité de poster dans la section invité !

Partagez | 
 

 Suvi || Une femme chevalier ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

▌Copyright : Avatar: ©Morphine/ Gifs: Tumblr
▌Célébrité : P!nk
▌Double-compte : Enguerrand
▌Messages : 490
▌Puissance : 778
▌Age du personnage : 27 ans
▌Where are you ? : Chez Victor
▌Grade : les Descendants
▌Camp : Bien
▌Your Mood : Fighter
▌Mode rp : Demandez, demandez

Le manuscrit de Camelot
X Réputation/Force/Magie:
0/1000  (0/1000)
X Connaissances:
avatar
Suvi Järvinen
MessageSujet: Suvi || Une femme chevalier ?   Mar 17 Avr - 8:50


(c) Cannibalsuxx

Suvi Maria Järvinen


FICHE DE PRESENTATION {« Your Identity »}




Your Identity



NOM • Järvinen
PRÉNOM • Suvi Maria
AGE • 27 ans
MÉTIER • était tatoueuse, veut devenir chevalier
SITUATION AMOUREUSE •Célibataire (pour le moment)
GROUPE • les Descendants
CAMP • Bien
AVATAR • P!nk
COPYRIGHT AVATAR • zero


JUST MY LIFE {« Your Story »}



Il était une fois, une charmante demoiselle, dans la fleur de l’âge, jolie comme un cœur, toujours souriante, toujours agréable avec tout le monde. Cette jeune femme était appréciée de tous, autant pour sa générosité, son caractère aimable que pour sa beauté naturelle. Blonde comme les blés, le teint couleur de lait et les yeux d’un bleu aussi pur qu’un ciel sans nuage, elle était courtisée par nombre d’hommes du royaume, mais c’est un preux chevalier qui ravit son cœur et en fit sienne pour le meilleur et pour le pire. Cette fille de bonne famille sans être noble était en réalité une sorcière, point de balais magiques ou de chapeaux pointus, rien qu’elle et des pouvoirs dont on ne soupçonnerait pas la puissance derrière ce visage enfantin et la douceur de ses traits. Son grand cœur et sa bonté d’âme lui permirent de toujours rester du bon côté de la magie, l’utilisant uniquement à bon escient et quand cela s’avérait nécessaire et juste. La jeune femme cependant, avait caché ses pouvoirs à son époux qui servait un Roi haïssant et condamnant la pratique de la magie. C’est lorsqu’elle enfanta pour la première fois, que le chevalier découvrit que sa femme était une sorcière. Il prit tout d’abord peur, mais l’amour qu’il lui portait et ne connaissant pas de personne plus douce et gentille qu’elle, décida de lui faire confiance malgré tout et de ne rien dévoiler à son souverain. Chacun d’eux possédait un bijou de famille qu’ils transmirent à leurs enfants, qui le transmirent à leurs propre enfants et ainsi de suite, pour arriver jusqu’au vingtième siècle. Le chevalier avait un bracelet en argent, un cheval gravé sur le dessus et à l’intérieur on pouvait y lire les inscriptions « fier d’être chevalier », car il descendait d’une très longue lignée de chevaliers, fidèle en tout temps au Roi qu’ils servaient. La sorcière quant à elle, tenait de ses ancêtres un magnifique collier avec une émeraude incrustée en son centre et l’écusson de la famille gravée sur le derrière, l’émeraude n’était pas une simple pierre précieuse, elle était remplie de la magie de la famille et offrait à la personne qui la portait un pouvoir plus grand.

Cette histoire, Suvi l’a entendu un nombre inimaginable de fois, à tel point qu’elle la connait par cœur et qu’elle serait capable de vous la conter de mémoire. Sa grand-mère la lui racontait invariablement à chaque fois que c’était elle qui venait la border avant d’aller au lit lorsqu’elle était petite fille et qu’elle demandait une histoire pour pouvoir faire de beaux rêves. Enfant, elle était émerveillée par ces histoires magiques de jeune fille aux pouvoirs bénéfiques et de chevalier amoureux. D’ailleurs elle a toujours plus admiré le chevalier dont sa grand-mère lui parlait que la sorcière et répétait sans cesse quand on lui demandait ce qu’elle ferait quand elle serait plus grande :

« Je serais chevalier comme le monsieur de l’histoire de mamie. »

Cela faisait bien évidemment sourire ses parents et tous les gens qui l’entouraient, car très tôt la petite fille montra un côté clairement garçon manqué. Jouant de préférence avec les garçons plutôt qu’avec les filles. Suvi n’a jamais pu ou très peu réussi à s’entendre vraiment avec les autres filles. Elle avait bien sûr des copines, mais ses amis les plus proches ont toujours été des personnes de la gente masculine et cela n’a jamais changé au fil des années qui passaient. En grandissant, sa grand-mère continua à lui raconter cette même histoire, lui disant qu’elle était celle de ses ancêtres, et qu’elle aussi était de ce fait une sorcière. Mais la demoiselle un peu trop terre à terre, avait cessé d’y croire depuis bien longtemps. Cependant son envie de devenir, non pas chevalier mais cavalier était resté. Car elle avait réussi à convaincre ses parents de l’inscrire dans un centre d’équitation alors qu’elle avait tout juste sept ans. Le cheval est une de ses grandes passions, en plus du dessin, des piercings et des tatouages dont elle finira par en faire son métier, elle est de ce fait une cavalière hors pair, ayant gagné plus d’un concours.

Le jour même de son dix-huitième anniversaire, sa grand-mère offrit en cadeau à la toute nouvelle majeure, un bracelet en argent en tout point identique à la description de l’histoire, tout comme le collier qu’elle reçut avec en lui précisant que c’était à son tour de les avoir, qu’elle aussi était sorcière et qu’elle devait en prendre grand soin, pour les transmettre un jour à son tour à ses descendants. Suvi remercia sa grand-mère, pensant qu’elle en faisait tout de même un peu trop pour lui faire croire à cette histoire qu’elle n’avait jamais cessé de clamer comme étant vrai, bien qu’elle se refusait à en dévoiler davantage lorsque sa petite fille lui posait plus amples de questions à propos du chevalier ou de la sorcière. Jamais, Suvi ne réussit à obtenir leur noms, c’est pour cela qu’elle était persuadée que c’était simplement une fable inventée que sa grand-mère avait fini par se persuader elle-même qu’elle était véridique, mais sans noms, impossible de faire des recherches et donc impossible de prouver ou réfuter la véracité de ses dires. Mine de rien, ils étaient tels qu’elle se l’était imaginé lorsqu’elle était petite fille, ça lui faisait bizarre de les voir en vrai et à elle maintenant. Ses bijoux, Suvi les porte en permanence et ne s’en sépare que très rarement, elle y tient comme à la prunelle de ses yeux, car il lui rappel sa grand-mère disparue à peine quelques jours après qu’elle les lui avait offert.

Aujourd’hui, Suvi à vingt-sept ans. Aujourd’hui, Suvi croit enfin ce que lui racontait sa grand-mère. Ce qui l’a fait changer d’avis ? Disparaître dans une lumière aveuglante de l’arrière boutique de son salon de tatouage pour se retrouver à tomber dans les bras musclés d’un bel apollon mais étrangement habillé et surtout au beau milieu d’un endroit qu’elle ne connaissait pas. Ce grand gaillard répond au doux nom de Perceval. Oui, oui, le même Perceval que dans la mythique légende arthurienne. Elle venait, par elle ne sait quel miracle d’atterrir en plein moyen-âge, à Camelot. Et si cela est possible, alors c’est qu’elle est arrivée là par magie et si elle est arrivée là par magie, et que sa grand-mère ait été capable de lui offrir les bijoux dont elle parlait, alors peut-être disait-elle la vérité ?

Après une petite période où elle se trouva déboussolée et devant s’habitué au manque de confort évident de l’époque, elle prit ses marques plutôt aisément. Le chevalier Perceval, l’ayant prise en sympathie malgré son look étrange et son excentricité, l’aida du mieux qu’il pu à lui expliquer la vie à Camelot, l’aida à trouver de quoi se loger. C’est Victor Elissen, un sorcier qui accepta d’héberger la jeune femme. Ils devinrent rapidement ami, même si leur relation se dégrade quelque peu suite au désir de Suvi de faire parti des chevaliers de Camelot. Parce que n’ayant pas oublier son rêve impossible de petite fille et étant enfin au bon endroit pour pouvoir le réaliser, elle fera tout, même sans titre de noblesse pour faire ses preuves et pouvoir enfin le devenir. Elle peut d’ailleurs compter sur Perceval et surtout sur Lancelot pour l’épauler et la soutenir dans ce choix, lui-même n’étant pas noble de naissance et étant passé par là, est le mieux placer pour la comprendre et il faut avouer qu’elle les a bien étonné à être si déterminée pour un petit bout de femme comme elle à faire ce choix de vie.

Suvi ne sait pas s’il lui sera possible d’un jour retourner dans son époque, mais à vrai dire, elle s’est tellement bien faite à la vie à Camelot, qu’elle aimerait pouvoir y rester. Peut-être au fond, espère-t-elle pouvoir rencontrer ce mystérieux chevalier et cette magnifique sorcière dont sa grand-mère lui contait l’histoire et qui seraient ses aïeux. En attendant, elle profite des jours passaient là, pour s’entraîner encore et toujours à devenir une meilleure combattante, bien qu’elle ne débrouille déjà pas trop mal grâce aux nombreux arts martiaux qu’elle a pratiqué en plus de l’équitation, tel que le judo ou encore la boxe thaï. Elle profite de vivre son rêve de peur de se réveiller un jour, dans son lit chez elle au chaud, se disant que ce n’était peut-être qu’un rêve et se rapproche toujours un peu plus de Perceval, pour qui elle éprouve une attirance évidente, mais essaie de ne pas trop le montrer. Suvi à même nouée une amitié étonnante avec une autre jeune femme de son époque, Raven Wilson. Elle qui d’ordinaire ne s’entend jamais pleinement avec ses comparses féminines, à trouvé en l’anglaise, malgré leurs caractères aux antipodes, un soutient à tout épreuve et une confidente de confiance. En résumé, Suvi aime sa vie au moyen-âge et n’a pas réellement envie de repartir au vingt et unième siècle. Elle a même mis de côtés dans sa mémoire, le fait qu’elle est censée être une sorcière, elle n’en a parlé encore jusque là à personne et ce n’est pas une mauvaise chose avec la loi imposée par Uther. L’ambition de Suvi aujourd’hui, entrer dans l’ordre de la chevalerie avant la prochaine attaque des sœurs Le Fay, afin de pouvoir aider Arthur dans son combat contre sa demi-sœur et protéger ainsi Camelot du mal. Suvi est semble-t-il la digne héritière des ancêtres de l’histoire de sa grand-mère…



MY TASTES {« Le questionnaire inutile »}



    1. Le monde magique


    ϟ Que penses-tu des sorciers : Descendante d'une lignée de sorcières, j'en suis moi-même une, mais j'avoue n'en avoir réellement pris conscience qu'en arrivant ici par magie, pensant que c'était seulement des histoires pour enfant que ma grand-mère me racontait. Et à vrai dire je m'en fiche, ma magie et les pouvoirs ne m'intéressent pas. Les autres sorciers et sorcières me sont indifférents, du moins tant qu'ils n'utilisent pas leur magie sur moi.
    ϟ Si tu as des pouvoirs, quels sont-ils ? : Effectivement j'en ai, mais ne les ayant jamais développés je ne sais absolument quels sont-ils. Mes atouts: ma force, mon courage et ma combativité !
    ϟ Dans quel camp es-tu ? : Pour le bien, chevalier dans l'âme, j'ai la chevalerie dans le sang et chevalier je deviendrais !


    2. Ton caractère en deux mots


    ϟ Tes qualités : Bout-en-train, souriante, dynamique, combative, déterminée, hyperactive, complètement déjantée, franche, amicale, extravertie, attachiante (non ce n'est pas une erreur de frappe XD)
    ϟ Tes défauts : Têtue, n'aime pas avoir tord, rancunière, se mêle parfois de ce qui ne la regarde pas, bavarde, possessive, fêtarde, excentrique
    ϟ Un signe particulier : Des tatouages et piercings, normal pour quelqu'un qui travaillait dans un salon de tatouages :P
    ϟ Comment vois-tu ton avenir ? : Je ne sais pas trop, puisque je ne suis pas censée appartenir à cette époque, mais si je dois rester ici, je me vois bien chevalier de Camelot servant au côté d'Arthur devenu roi et pourquoi pas en couple voir mariée avec mon ténébreux Perceval. =)


    3. Tes goûts


    ϟ Ton livre préféré : The Heroin Diaries by Nikki Sixx, Petits Suicide Entre Amis d'Arto Paasilinna et Véronica Décide de Mourir de Paulo Coelho
    ϟ Un objet fétiche : Un bracelet et collier me venant de ma grand-mère, le collier provient des sorcières de la famille, le bracelet du chevalier qui serait mon ancêtre.
    ϟ Ta phrase fétiche : "Let's get the party started"
    ϟ Ta couleur préférée : Le violet et aussi le vert pour l'espoir...
    ϟ Tes passes-temps : l'équitation, les arts martiaux, le dessin et jouer les entremetteuses ^^



BEHIND THE SCREEN {« You »}


    Bonjour, moi c'est CeL. J'ai 29 ans, et je viens donner un peu d'ambiance sur Time Of Camelot C'est en le créant avec mes deux comparses que j'ai découvert le forum, et je trouve qu'il est super et qu'on a fait du bon boulot dessus. Je compte venir sur le forum 7/7 sur le forum, avec un peu de chance. J'ai bien lu le règlement et le code est ok by Morgana. C'est CeL qui a fait l'icon/le gif qui se trouve à côté.


_________________

i haven’t done my best yet
…only my best so far.

.ReedNight
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Suvi || Une femme chevalier ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» °° Le Temple du Capricorne°°
» Myir Alshain, Chevalier Jedi
» Compliments à ma femme et à ses Léopards
» Un honorable chevalier
» Barikad Crew-- Amour Infini-- Honneur à la femme haitienne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Time Of Camelot ::  :: 
Les Oubliettes
 :: 
Anciennes fiches
-