Reprise en main du forum ─ Les inscriptions sont interdites !
Pour toute réservation d'avatar, vous avez la possibilité de poster dans la section invité !

Partagez | 
 

 Arthur Pendragon ► ft. Bradley James

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatarInvité Invité
MessageSujet: Arthur Pendragon ► ft. Bradley James   Dim 26 Fév - 11:54


(c) tumblr

Arthur Pendragon


FICHE DE PRESENTATION {« Your Identity »}




Your Identity



NOM • Pendragon
PRÉNOM • Arthur
AGE • 23 ans
MÉTIER • Prince Héritier
SITUATION AMOUREUSE • Pas facile
GROUPE • Famille Pendragon
CAMP • Le Bien
AVATAR • Bradley James
COPYRIGHT AVATAR • Vortex


JUST MY LIFE {« Your Story »}



    Chapitre Ier : Premières lueurs

    Un temps pour vivre, un temps pour mourir. Entre les deux? L’espoir de pouvoir contempler chaque lever de soleil pendant de nombreuses années. Sans désirer partir dans des digressions, étions nous à même de contrôler la course du temps? Même la magie avait ses limites dans ce domaine, elle ne pouvait donner sans reprendre en échange. L’équilibre de la vie et de la mort, voilà de quoi il s’agissait. Peut-être fallait il mettre le monde en garde contre cela. Mon père en premier. Car le jour de ma naissance fut un événement tragique dans la vie de Camelot et surtout pour son roi. Une vie en échange d’une autre. Voilà le marché qui avait été passé avec une sorcière prénommée Nimueh. A cette époque la sorcellerie était une ennemie du royaume, une chimère à éradiquer pour soit disant protéger le monde de cette calamité qui corrompait le cœur des hommes. Tout au moins c’était ainsi que mon père présentait la chose. Mais ce qu’il redoutait le plus à part la magie, c’était bel et bien la mort. Et celle ci était venue frapper à la porte du château pour prendre ma vie. Non content de voir périr son fils unique, mon père avait refusé de laisser faire cela. Ce fut par un pacte magique de l’ancienne religion qu’il me sauva, sans savoir qu’en échange une vie devait être prise. Ce fut celle de ma mère. C’était un jeu cruel au quel il avait joué sans en connaître les règles.

    Naître d’un sacrifice, c’était comme naître avec le sang de sa mère sur les mains bien qu’il n’y avait que mon père qui ait tâché les siennes. Comment un enfant pouvait il remettre en cause tout le sens de la lutte contre la magie? Je ne le savais pas et aujourd’hui encore j’ignorais tout. Mais aussi infime fut elle, la magie était en moi non pas comme un pouvoir, mais comme une présence qui m’assurait un destin hors du commun. Seulement qui pouvait le savoir ou même s‘en douter? Il fallait avoir la possibilité de lire dans l’avenir pour le savoir et cela n’était donné qu’à très peu de gens. Ces derniers étaient les ennemis de la couronne car selon le roi nul ne pouvait et ne devait connaître l’avenir des hommes! Il s’agissait surtout du fait que c’était un très bon moyen d’avoir l’avantage sur lui lors des batailles. Et moi qui n’était là que depuis quelques minutes, je ne comprenais rien de ce qui se passait, ignorant tout du monde des adultes. J’étais d’entrée de jeu condamné à évoluer dans cet univers là.

    Chapitre II : De l'enfance à la réalité

    J’ai grandit entre les murs de Camelot en bon petit prince que j’étais. Apprenant aussi bien les durs règles de la bienséance que les codes d’honneur de la chevalerie. Mon père tenait à faire de moi un chevalier, un prince mais surtout un fils exemplaire. Volontés aux quelles je devais me plier car je n’avais d’autres choix. J’ai appris à monter à cheval peu de temps après que j’eusse été capable de tenir sur mes deux pieds. J’avais fière allure sur mon poney. Le petit Prince que l’on m’appelait parfois, mais les surnoms je n’y prêtais pas grande attention parce que mon père m’avait dis que tout au long de ma vie j’en aurait mais que mon unique et seul prénom serait Arthur. Pour moi j’avais l’impression d’entendre parler d’un arbre vieux de plusieurs siècles et qui avait connu la guerre à de nombreuses reprisent sans pour autant trembler sous les bruits du fer. Moi je n’avais encore rien connu de tout cela car il s’avérait que Camelot était en paix. Une paix prospère et heureuse si l’on oubliait le fait qu’Uther tentait de cacher désespérément le chagrin qu'il avait suite à la mort de sa douce. Tant de douleurs que je ne pouvais encore connaître, je l’avais lu dans son regard sans parvenir à l’apaiser. Mais il fallait que je réussisse à lui décrocher des sourires, lui montrer qu’il n’avait pas tout perdu. Difficile lorsque l’on ne comprenait pas les adultes, tout nous semblait plus facile qu’à eux.

    L’enfance avait laissé place à l’adolescence, période pleines de découvertes et de désillusion sur l’âge tendre. J’étais devenue un excellent combattant rapidement, je n’avais en tête que l’envie de me battre pour prouver que j’étais le digne fils d’Uther Pendragon. Celui là même qui avait appris à cacher sa peine derrière un visage de pierre. Il m’avait appris au combien la magie était dangereuse et qu’il fallait absolument s’en méfier car elle n’apporterait jamais rien de bon. Qui croire? Je n’avais que lui. Et puis il y avait Morgane, je grandissais avec elle comme en la présence d’une sœur. Douce, gentille, parfois mystérieuse. Nous trouvions toujours le moyen de nous casser mutuellement les pieds lorsque l’on s’ennuyait. Mais jamais nous ne nous détestions. Le problème était que vers l’âge de quinze ans, je n’avais que les champs de batailles en tête. Les histoires que m’avait conté mon père prenaient vie dans ma tête avec une fureur et une intensité incroyable. Il m’était même arrivé de tomber de mon lit alors que dans un rêve j’esquivais l’attaque d’un ennemi. Cela, je ne l’avais jamais raconté à qui que ce soit. Un prince tombant de son lit en pleine nuit… Un sujet de moquerie. Parce que oui, je l’avouais qu'avec toutes ces règles de chevaleries, l’honneur, la valeur, j’étais devenu bêtement arrogant et hautain. Je savais que j’étais bien meilleur que n’importe qui et pas parce que j’étais le fils du roi. Seulement pour moi, les gens pensaient toujours que j’étais ainsi parce que justement j’étais prince. C’était surtout parce que je savais qui j’étais et de quoi j’étais capable, pas seulement parce que j’avais un titre de noblesse. Qui croirait ces paroles alors qu’il était plus simple de croire que j’étais le dernier des imbéciles de Camelot? C’est ce que finalement j’étais devenu en m’enterrant dans le personnage que les autres avaient fais pour moi.

    Chapitre III : Pour Camelot et pour le Roi!

    Et puis il est arrivé. Un sombre idiot à mes yeux, sans honneur ni valeurs. Oui il s’agissait bien de Merlin. Arrivé comme une fleur, il ne connaissait décidément rien à Camelot et il savait encore moins qui j’étais. Entre nous les choses sont allées très vite, à commencer par des rencontres hautes en couleurs. Je dois avouer qu’il m’avait à plusieurs reprises bien ridiculisé et fait perdre patience. Jusqu’à ce qu’il me sauve la vie. Qui l’aurait cru? Pour le récompenser, mon père l’avait nommé comme valet… Pour moi. J’avais eu l’impression d’une mauvaise blague, réalisant que c’était ce clown qui serait sous mes ordres. J’étais loin d’imaginer les catastrophes qu’il allait provoquer. La cohabitation fut difficile dans un premier temps. Mais voyez vous le pire dans cette histoire, c’est que je commençais à bien l’apprécier. Lui qui était plus bavard que n’importe quel autre serviteur, était devenu un divertissement pour le grand imbécile que j’étais. Il me suivait dans toutes mes aventures. Et à force, je crois que j’ai appris à le considérer comme un ami. Dans le fond j’ai compris qu’il n’était pas aussi idiot qui voulait bien me le laisser croire. Cependant, à chaque fois que je commençais à penser quelque chose de positif envers lui, il me donnait toujours un argument pour le malmener ou valider la thèse comme quoi il n’était qu’un bon à rien. Il ‘était tout simplement agaçant et incroyable. Je n’en disais rien. Aussi étrange que cela pouvait paraître, avec lui j’avais commencer à entrevoir qu’un jour je serait bel et bien le roi de Camelot. Je ne me sentais pas prêt face à cette perspective. Pourtant j’avais accompli nombres de quêtes pour le montrer. J’avais mes doutes, mes peurs et mes joies. Je voyais bien le monde que mon père me décrivait, la magie était dangereuse. Mais je voulais croire qu’elle ne l’était pas. Si j’en avais parlé à quelqu’un? A qui vouliez vous que je parle? Même Merlin ne pouvait comprendre le tiraillement qui saisissait parfois mon âme. Il était plus facile de sortir l’épée pour se battre que de faire face à son propre père. Moi Arthur Pendragon, ayant des doutes quant à mon futur. Une sinistre farce pour quelqu’un qui avait un avenir tout tracé.

    Sans un mot, je m’aventurais dans un monde dont je me devais d’en avoir la connaissance, ne serait-ce que pour plus tard. Combien de fois avais-je du affronter la mort au nom de Camelot? Parfois je me rendais compte de ce que je faisais et d’autres je fonçais tête baissée dans les embuches, n’écoutant pas toujours Merlin qui, je devais l’avouer, avait souvent raison. Mais lui donner raison, ça jamais, il en profiterait et me ferait perdre le dessus sur lui. Malgré les doutes, je me devais toujours de garder la tête haute, j’avais mon orgueil à défendre. Bien que parfois il m’aurait fallut le mettre un peu de côté. Chose que j’arrivais difficilement à faire. Il y avait toujours une petite bête pour faire ressortir mes mauvais côtés. Mais là où je me sentais différent de mon père, c’était bien lorsque je m’opposai à lui et à sa folie quand un sujet renvoyait à la magie. Je ne pouvais m’empêcher de vouloir aider les autres lorsque lui s’y opposait farouchement. C’était un combat difficile où je devais mettre mon égo de côté pendant que celui d’Uther prenait le dessus sur lui même. J’avais pourtant l’impression que cette colère cachait quelque chose. Je ne savais quoi. Sans compter les quêtes que je devais exécuter seule. La dernière et la plus mémorable, fut la plus dévastatrice. Le but était pourtant simple, mettre la main sur la Coupe de la vie et la ramener à Camelot. C’était sans compter sur le traitre qui vivait entre les murs de la cité. Cenred, par la ruse de Morgause, avait envoyé des hommes pour nous intercepter. Une aventure pendant laquelle Merlin et moi avions croisé la route de Gauvain. Nous y étions presque, nous l’avions récupéré. Il a fallut que nous tombions dans un piège où la coupe me fut subtilisée. Après quoi je ne su pas combien de temps j’étais resté inconscient, mais j’étais paniqué en voyant que la coupe de la vie n’était pas là à mon réveille, alors que Gauvain et Merlin dormaient à côté. Ce que j’en conclu? Que nous avions lamentablement échoués et qu’il fallait s’attendre au pire pour Camelot.

    Au plus profondément de moi, j’avais vraiment réellement peur pour la première fois. Je n’avais jamais échoué en quoi que ce soit. Du moins je n’en avais pas le souvenir. Je n’avais alors qu’une idée en tête, rejoindre la cité et retrouver mon père. Malgré la blessure que l’on avait infligé avec un carreau d’arbalète, j’avais tracé la route, je ne pouvais supporter la douleur de perdre les êtres qui m’étaient les plus chers. A la vu de Camelot et des nuages de fumée noire qui s’en dégageait, les nouvelles risquaient de ne pas être bien bonnes. J’avais pourtant espoir de les trouver. Nous étions entrés dans la cité ravagée, les cadavres jonchaient les rues. La vie semblait avoir quitté les lieux. Nous avions réussi à tomber sur le frère de Guenièvre qui nous expliqua que la cité était tombée au mains de l’ennemi. L’horreur m’envahit alors. Il fallait que je retrouve mon père et Guenièvre, que je sache s’ils allaient bien et ce qui se passait entre les murs du château. Je n’osais imaginer ce qui avait bien pu se passer. Tous les quatre, nous nous étions introduit dans la citadelle pour tenter de retrouver des survivants. L’ennemi avait déjà fait place net pour imposer les étendards sable et gueules. Merlin retrouva Gauïs dans un placard tandis que je souffrais à cause de ma blessure, mais je n’en avais que faire, je voulais retrouver mes proches. Le temps n’avait pas cessé sa course, je ne devais cesser la mienne. Remis sur pied, j’avais appris que mon père était au château et qu’il était amené à la salle du trône. Sans attendre, je devais me rendre là bas. Comme toujours Merlin était à mes côtés. Et c’est avec horreur que j’assistais à une scène à laquelle je n’aurais jamais imaginé. Je fus estomaqué en apprenant que Morgane était ma sœur et qu’en plus de cela, elle nous avait tous trahi pour prendre la couronne. J’étais envahis par une colère intense, je ne pouvais rien faire. Moi Arthur Pendragon, j’étais pour la première fois bien incapable de pouvoir sauver la face de mon père et du royaume. La trahison, la punition et les autres châtiments n’avaient en rien enrayer la magie de notre monde. Mon père n’avait fait que rendre les choses encore plus monstrueuses qu’elles ne l’étaient.

    Chapitre IV : Plus dur sera la chute

    Abandonner? Ça jamais. Il y avait toujours de l’espoir même dans les instants les plus sombres de son existence. Le règne de Morgane devait toucher à sa fin. Indigne de gouverner, elle était tout ce qu’Uther avait redouté. Une sorcière sans pitié qui n’avait pas la mesure des choses. Tuant sans plus avoir de considération pour la vie humaine. Arriva un jour l’élément qui fit tout basculer. La coupe de la vie détruite par je ne savais quel moyen. Il fallait toutefois en profiter pour frapper pendant qu’il en était encore temps. Ce fut sans attendre que les chevaliers de Camelot et moi même étions aller à la reconquête de ce qui était notre autrefois. La rage que j’avais en moi ne pouvait attendre plus longtemps d’obtenir justice et venger ceux qui étaient morts pour avoir défendu les valeurs de Camelot. Le combat était rude, mais j’avais en moi la force de vaincre et plus rien ne pouvait m’empêcher d’aller jusqu’au bout des choses. Plus jamais je ne voulais faillir à ma tâche, j’étais né pour défendre, non pour me terrer. Je n’en avais pas voulu à mon père d’avoir caché que Morgane était ma sœur, mais j’en voulais à cette dernière d’être tombée bien bas alors qu’elle avait des gens qui l’aimaient. Triste déception pour moi qui n’oublierait jamais le jour sombre de sa prise de pouvoir. Alors j’y repensais à chaque fois que mon épée traversait les corps des hommes sous ses ordres. Douce vengeance que ce jour glorieux ou Camelot retomba sous notre contrôle. Mais Morgane avait fuit avec Morgause. Je savais qu’il fallait s’attendre à la revoir un jour, voir même très rapidement pour ne pas nous laisser trop de répit. Je l’attendais de pied ferme tandis que le royaume reprenait peu à peu des couleurs dans une paix fébrile. La victoire m’avait donné un goût amer et rendu légèrement hargneux. Mon père avait repris la couronne mais j’avais bien remarqué qu’il était affaibli. J’avais de grosses responsabilités qui m’attendaient en perspective, je ne devais faiblir moi aussi devant elles. Ce battre jusqu’au bout, une leçon que j’avais toujours connu mais que je n’avais jamais pu mettre à profit jusqu’à cette violente bataille. J’avais alors conscience que la vie était encore plus fragile qu’avant, elle ne tenait véritablement à rien, n’était qu’un paramètre dans les plans des autres.

    Je sentais dans l’air comme une odeur de sang, nous avions eu le temps d’enterrer nos morts que déjà l’ombre du désastre s’annonçait de nouveau. Il fallait s’attendre à tout avec ces sorcières. Je n’aurais de cesse de les combattre même dans l’au-delà. Au loin une bataille était annoncée. Camelot serait il assez fort pour vaincre? J’avais des doutes ce jour là, seulement nous ne pouvions reculer devant l’ennemi. Une fois encore la bataille fut rude. Mais il se passa alors une chose qui m’échappa. Pendant que j’en pourfendais un ou deux, une puissance magique sembla irradier le champ de bataille, en aveuglant plus d’un ce jour là. Pendant que l’ennemi tombait à mes pieds, agonisant, je me protégeais les yeux en tournant le dos à la source, ce qui eu pour effet de faire se cogner deux hommes de Morgause lorsque je me penchais. Scène comique que je ne pu voir mais dont Merlin aurait sans doute bien rigolé avant de se faire lui même attaquer par un soldat aveugle. C’était sans compter que des êtres étranges allaient faire leur arrivée dans le royaume. La bataille gagnée, nous étions pas en paix pour autant car Morgane courrait toujours dans la nature, aidée de sa vile sœur Boucle d’or. Un nouveau chapitre allait s’écrire alors qu’une bande de fous parcourait les terres du royaume. Nouvelle ruse ou bien résultat de l’étrange magie qui avait eu lieu durant le combat. Il fallait se méfier de ce nouvel arrivage. Il fallait se rendre à l’évidence, ces gens là étaient juste un peu différent mais pas bien méchant dans l’ensemble. Il n’en restait pas moins que je ne devais pas perdre de vu qu’ils n’étaient pas vraiment des notre. Enfin… C’était avant que l’une d’entre elle ne lui fasse changer d’avis.




MY TASTES {« Le questionnaire inutile »}



    1. Le monde magique


    ϟ Que penses-tu des sorciers : C'est comme l'or et l'argent, c'est magnifique et ça cause des problème. Car lorsqu'on est avide de pouvoir et d'argent alors on en oublie la beauté simple du monde. C'est pareil pour les sorciers, soit ils usent de leur pouvoir pour le bien, soit ils sont esclaves de leur propre puissance.
    ϟ Si tu as des pouvoirs, quels sont-ils ? : Le pouvoir absolu de casser les pieds à Merlin. Je dois avouer que c'est un talent certain qui me plait assez. Et puis j'ai les pouvoirs que me confère le statut de prince. Même si parfois ses pouvoirs sont plus pesant qu'amusant.
    ϟ Dans quel camp es-tu ? : En équilibre entre les deux j'ai bien envie de dire. Parce qu'après tout... Il s'agit de se battre. Peut importe la raison que l'on a de tuer, cela reste mal finalement, c'est avoir le droit d'ôter la vie parce que l'on a jugé bon de le faire. C'est très subjectif finalement. Mais quand on choisi un camp c'est pour défendre des valeurs qui nous sont chères et mes valeurs sont celles du bien de Camelot quoi qu'il en coûte.


    2. Ton caractère en deux mots


    ϟ Tes qualités : On me dit que je suis Courage. Je pense en effet qu'il en faut beaucoup pour braver les épreuves et affronter ses ennemies comme ses amis. Et puis il faut savoir être juste, ce qui n'est pas donné à tout le monde.
    ϟ Tes défauts : On dit de moi que je suis arrogant, prétentieux, trop sûr de moi parce que je ne fais pas attention aux autres. En même temps j'aimerais vous y voir à ma place!
    ϟ Un signe particulier : aucun
    ϟ Comment vois-tu ton avenir ? : Peut-être roi de Camelot même si je ne me sent pas encore bien prêt.


    3. Tes goûts


    ϟ Ton livre préféré : Le code de la chevalerie pour les nuls
    ϟ Un objet fétiche : Mon épée.
    ϟ Ta phrase fétiche : Merlin!... Où est-ce qu'il est encore passé ce bon à rien?
    ϟ Ta couleur préférée : Le rouge
    ϟ Tes passes-temps : Le combat, l'équitation et martyriser Merlin.



BEHIND THE SCREEN {« You »}


    Bonjour, moi c'est Brune. J'ai 19 ans, et je viens donner un peu d'ambiance sur Time Of Camelot C'est en fouillant un peu partout sur les forums que j'ai découvert le forum, et je trouve qu'il est magnifique. Je compte venir sur le forum 4/7 , avec un peu de chance. J'ai bien lu le règlement et le code est Time of Magic. C'est Vortex qui a fait l'icon/le gif qui se trouve à côté.



Dernière édition par Arthur Pendragon le Sam 3 Mar - 21:42, édité 25 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité
MessageSujet: Re: Arthur Pendragon ► ft. Bradley James   Dim 26 Fév - 12:10

Tuthur
Bienvenue !! =D
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité
MessageSujet: Re: Arthur Pendragon ► ft. Bradley James   Dim 26 Fév - 12:27

Merci :D
Je tiens à prévenir dès maintenant que je prendrais mon temps pour faire ma fiche car la semaine qui vient est blindée de Devoirs x.x Donc j'essaie de l'avancer ce soir mais je pense que le plus gros sera faire le week end prochain ( :
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité
MessageSujet: Re: Arthur Pendragon ► ft. Bradley James   Dim 26 Fév - 12:47

Bienvenuuuuuuuue parmi nous beau Arthur

Bonne chance pour ta fiche et si tu as la moindre question, n'hésite pas

Merciiiii de ton inscription et d'avoir pris un pv important

PS ; pour ta fiche, si tu n'arrives pas à la finir d'ici une semaine, n'hésite pas à demander un délai ;)
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité
MessageSujet: Re: Arthur Pendragon ► ft. Bradley James   Dim 26 Fév - 14:15

Tiens comme de par hasard je viens de voir le film "La planète des singe - L'origine." Le monde est bien fait xD

Merci en tout cas ( : (comment résister à Arthur quand on a cerner le personnage xD)
Je pense que je demanderais une rallonge de temps, mais je préfère attendre la fin de la semaine parce qu'il m'arrive souvent de boucler l'affaire plus rapidement que je ne le prévoyais ^^
Revenir en haut Aller en bas

▌Age : 27
▌Copyright : © Yunyuntoka
▌Célébrité : Gemma Arterton
▌Double-compte : Sarah & Iseult
▌Messages : 307
▌Puissance : 402
▌Age du personnage : 26 ans
▌Where are you ? : Camelot
▌Grade : Noble
▌Camp : Bien
▌Mode rp : Demandez, demandez
avatar
Alix M. Trancède
MessageSujet: Re: Arthur Pendragon ► ft. Bradley James   Dim 26 Fév - 14:19

Bienvenue sur le forum Arthur !!! Je suis contente de voir ce personnage sur le forum
Bon courage pour ta fiche ! Comme Sienna l'a dit, n'hésite pas à demander un délai si tu as besoin !
Même chose, si tu as des questions, n'hésite pas à contacter un membre du staff

Merci de ton inscription

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tocv1.forumgratuit.org
avatarInvité Invité
MessageSujet: Re: Arthur Pendragon ► ft. Bradley James   Dim 26 Fév - 14:20

J'en suis ravis les filles! merci encore ( :
Revenir en haut Aller en bas

▌Age : 27
▌Copyright : dodixe
▌Célébrité : Dianna Agron
▌Double-compte : Alix & Iseult
▌Messages : 39
▌Puissance : 284
▌Age du personnage : 22 ans
▌Your Job : Servante
▌Where are you ? : Camelot City
▌Grade : Descendants
▌Camp : Bien
▌Mode rp : Demandez, demandez
avatar
Sarah B. Hunt
MessageSujet: Re: Arthur Pendragon ► ft. Bradley James   Dim 26 Fév - 14:21

AAAAAAAHHHHHHHHHHHH Arthurounet
Bienvenue sur le forum ! ! !
J'ai hâte que l'on puisse RP ensemble

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarInvité Invité
MessageSujet: Re: Arthur Pendragon ► ft. Bradley James   Dim 26 Fév - 14:29

Camelot est attaqué!!! Où est encore passé Merlin! Quel bon à rien celui là alors ><'
Merlin!! Merliiiin!
Ha non ce n'était point une attaque! Juste une jeune et jolie blonde :D Veuillez m'excuser ma dame, mais en ce temps un peu troublé on saurait s'attendre à tout. *sort*

Merci Ma p'tite Sarah :D Je te dédie ces quelques lignes dans ma signature x)
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité
MessageSujet: Re: Arthur Pendragon ► ft. Bradley James   Dim 26 Fév - 19:10

Bienvenue sur le forum !! (de la part de Morgana et Enguerrand également )
Bon courage pour la suite de ta fiche ;)
Et comme l'ont dit mes deux comparses avant moi, n'hésites pas pour toutes questions, le staff est là

En espérant que tu sauras te plaire parmi nous
Merci de ton inscription et d'avoir pris un PV important
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité
MessageSujet: Re: Arthur Pendragon ► ft. Bradley James   Dim 26 Fév - 20:40

Merci bien :D
Revenir en haut Aller en bas

▌Age : 26
▌Copyright : Muffin & Tumblr
▌Célébrité : Zoella
▌Double-compte : Nope :D
▌Messages : 185
▌Puissance : 615
▌Age du personnage : 19 ans
▌Your Job : Assistante de Gaïus
▌Where are you ? : Camelot
▌Grade : Back to the futur
▌Camp : Bien
▌Your Mood : Lost
▌Mode rp : Stop !

Le manuscrit de Camelot
X Réputation/Force/Magie:
0/1000  (0/1000)
X Connaissances:
avatar
Evelyn J. Muller
    ● C. | Talking to the moon
MessageSujet: Re: Arthur Pendragon ► ft. Bradley James   Lun 27 Fév - 1:02

Arthuuuuuur ! Bienvenue sur le forum et bon courage pour le reste de ta fiche

_________________
u.c
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarInvité Invité
MessageSujet: Re: Arthur Pendragon ► ft. Bradley James   Lun 27 Fév - 6:02

merci la Miss ;)
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité
MessageSujet: Re: Arthur Pendragon ► ft. Bradley James   Ven 2 Mar - 20:08

Désolé du double poste, c'est juste pour signaler que je finirai ma fiche demain soir ( :
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité
MessageSujet: Re: Arthur Pendragon ► ft. Bradley James   Ven 2 Mar - 22:47

Bienvenue parmi nous
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité
MessageSujet: Re: Arthur Pendragon ► ft. Bradley James   Sam 3 Mar - 12:09

Pas de souci Monsieur le Prince
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité
MessageSujet: Re: Arthur Pendragon ► ft. Bradley James   Sam 3 Mar - 18:58

Bon et bien j'ai envie de dire que j'ai fini :D
S'il y a des fautes vous me le dite et je corrige ça ^^
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité
MessageSujet: Re: Arthur Pendragon ► ft. Bradley James   Dim 4 Mar - 11:11

Il me semble que tout est bon, je te valide donc.

Tu peux commencer à jouer et faire tes demandes si besoin

Merciiii encore de ton inscription et d'avoir pris un pv si important
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité
MessageSujet: Re: Arthur Pendragon ► ft. Bradley James   Dim 4 Mar - 11:13

Merci beaucoup! Et de bien :D
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité
MessageSujet: Re: Arthur Pendragon ► ft. Bradley James   Jeu 8 Mar - 9:57

*Arrive à la ramasse*


Mon tit frère d'amouuuuuuuuuuur
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité
MessageSujet: Re: Arthur Pendragon ► ft. Bradley James   Jeu 8 Mar - 18:59

Roh la vilaine, l'espace de 1/10000ème de seconde je me suis senti abandonné lâchement :p
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité
MessageSujet: Re: Arthur Pendragon ► ft. Bradley James   Jeu 8 Mar - 19:28

Hé faut te plaindre à ton père, c'est de sa faute à lu d’abord.
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité
MessageSujet: Re: Arthur Pendragon ► ft. Bradley James   Jeu 8 Mar - 19:34

Ouais bah il est pas là d'abord hein :p
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Arthur Pendragon ► ft. Bradley James   

Revenir en haut Aller en bas
 

Arthur Pendragon ► ft. Bradley James

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» On dirait que rien n'a vraiment changé... Ft Arthur Pendragon et Merlin
» Guenièvre Pendragon
» Arthur Pendragon ❧ Great King of Camelot [terminée]
» JAMES ARTHUR O'CONNOR; it's too cold outside for angels to fly.
» Morrell James ( Haiti Democracy Project) 202-588-8700

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Time Of Camelot ::  :: 
Les Oubliettes
 :: 
Anciennes fiches
-