Reprise en main du forum ─ Les inscriptions sont interdites !
Pour toute réservation d'avatar, vous avez la possibilité de poster dans la section invité !

Partagez | 
 

 La musique a guidé mes pas..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité Invité
MessageSujet: La musique a guidé mes pas..    Lun 6 Fév - 20:05


Enguerrand & Danaé




Tous les matins se ressemblaient et à chaque fois qu'elle ouvrait les yeux, éblouie par le trop plein de lumière, elle pensait se trouver dans sa bonne vieille chambre.. mais son regard se posait toujours sur cette fenêtre qui n'était pas la sienne et dont la vue débouchait sur un monde où elle n'avait guère sa place. Voilà plus de deux semaines qu'elle vivait à Camelot, quelque part dans la basse ville, mais même après tout ce temps elle ne s'y était pas habituée. Il était très difficile de s'adapter à une vie aussi modeste, sans téléphone ni cabine de douche dernier cri, ni ordinateur ...et pire que tout, pas de centre commercial. Elle espérait tout de même, au fond, qu'elle ne resterait pas ici trop longtemps et que le problème se résoudra. Pour l'heure, elle ne s'en inquiétait pas au point de gâcher une si belle journée, alors à peine fut-elle sortie du lit qu'elle fila se préparer ! Un peu de toilettes et beaucoup de temps devant le miroir, il était un peu plus de treize heures lorsqu'elle mit un pied en ville .. disons qu'elle ne s'était pas levée à l'aube aujourd'hui et qu'elle n'aurait pas non plus à jouer les domestiques pour un noble ; d'ailleurs cela l'aidait peut-être à vivre et tout ce qui s'en suivait, elle n'en détestait pas moins la chose !

Danaé marchait à travers les rues du village, comme elle avait coutume de le faire à chaque fois qu'elle en avait le temps. Elle était vêtue d'une longue robe aux tons noisettes, large et plus lourde que celles qu'elle avait l'habitude de porter à Londres, car ici les robes au-dessus des genoux étaient considérées comme grotesques, à imaginer qu'il en existe au moins.. quoiqu'il en soit, la brune s'y était vite habituée et aimait même ressembler à ces filles de l'époque.. alors de ce côté-ci, elle ne se plaignait pas autant. Coiffée d'une longue natte descendant jusque dans le creux de ses reins, elle cachait cependant ses quelques mèches rebelles et volantes en se parant de son chapeau et seul objet du futur qu'elle ait daigné garder, le seul qu'elle avait l'audace de porter sans réellement avoir conscience de l'effet que cela produisait chez certains.. Elle souriait et balançait les bras d'avant en arrière, élégante, insouciante, adolescente..

Une mélodie lointaine se fit bientôt entendre et retint l'attention d'une personne en particulier. Tous semblait y prêter peu d'attention, sans doute était-ce habituel.. Néanmoins la jolie brune s'approcha des cloisons et avançait lentement en tendant l'oreille, d'où venait ce son ? D'où venait cette merveille ? D'où venait la musique ? Oh ce qu'elle avait pu la regretter, celle-là ! Elle était persuadée qu'il s'agissait d'un instrument à corde, mais elle ne saurait reconnaître lequel en particulier était à l'origine de la mélodie. Elle avait toujours voulu apprendre le violon, mais cela lui avait paru compliqué .. alors elle y avait renoncé avant même d'avoir essayé. Mais ce n'était pas un violon ici, mais elle ne les connaissait pas tous à vrai dire ! La mélodie se fit plus forte par-là et elle s'arrêta devant une petite entrée ... la lutherie ? Évidemment, qui d'autre qu'un luthier pouvait habiter de la musique chez soi ? Elle hésita un instant et finit par se décider à entrer .. elle chercha quelques secondes avant de trouver la source. Silencieuse, elle n'osa pas l'interrompre et ne savait plus vraiment si elle voulait être vue, elle se contentait de l'observer ..là. Alors qu'elle écoutait cette mélodie depuis l'extérieur, elle reconnut l'un des passages comme s'il s'agissait d'un refrain, et bientôt elle fredonna l'air à vive voix. Elle ne s'en rendait même plus compte tant elle aimait chanter, que ce soit avec la radio dans sa voiture ou à cappella sous la douche.. Oui, elle tout cela lui manquait.
CRÉDIT - CSS
(c) Aby & Lonelyhell
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité
MessageSujet: Re: La musique a guidé mes pas..    Ven 2 Mar - 13:06



Danaé & Enguerrand
«La musique peut rendre les hommes libres.»
[Bob Marley]


La routine, il n’y avait que ça de vrai ! Et ça manquait terriblement à Enguerrand depuis que son cadet lui avait apporté la nouvelle qui fut un véritable électrochoc pour le luthier. Il n’aimait déjà pas la magie plus ça, sans être contre, juste qu’il s’en fichait et il avait apprit récemment que lui-même était en réalité un sorcier. La pilule avait eu énormément de mal à passer, il en avait même voulu un temps à sa chère mère décédée, qui lui avait caché cet aspect de sa vie, même si elle l’avait fait dans l’unique but de le protéger, lui et son frère Adalric des menaces du roi Uther à l’encontre des personnes pratiquant la magie. Cette stratégie c’était néanmoins révélé particulièrement efficace, puisque n’ayant pas connaissance de ses dons, il avait vécu jusque là comme un simple humain, devenant l’homme discret et serviable qu’il était aujourd’hui et qui avait dignement repris le flambeau de la lutherie au décès du patriarche. Cependant, maintenant qu’Enguerrand avait conscience de ce qu’il était, il ne se reconnaissait plus tout à fait, il se faisait peur, il ne maîtrisait rien et surtout refusait en bloc et dénigrait cette part de magie en lui. Et tout ceci, avait eu un impact important, sur la petite vie rangée du jeune homme, ce qui ne lui plaisait guère, car il affectionnait sa petite vie tranquille et pépère, sans embûche majeure, que se préoccuper de finir son travail en temps et en heure, surtout lorsqu’il s’agit d’une requête du Roi.

Ce matin là justement, il s’était levé comme à son habitude aux aurores, voir même un peu plus tôt encore, pour finir une commande qu’il avait promis à un riche client, un noble, pour l’après-midi même. La tâche avait été plus ardue qu’il ne l’avait escompté et pensait donc pouvoir l’avoir achevé la veille. Seulement quelques complications étaient survenues, et il se retrouvait à être le matin du délai, encore sur cette commande. Enguerrand était un peu bougon, il avait une sainte horreur d’être en retard dans son travail et depuis tout jeune, avait mis un point d’honneur à être le plus fidèle à ses engagements.

Finalement, après avoir bataillé une bonne partie de la matinée sur son instrument, il avait réussi à venir à bout entièrement du problème. Content d’être dans les temps malgré tout, le blondinet s’était accordé une pause repas bien mérité. Pas le grand luxe, deux simples sandwichs fait avec le peu qu’il possédait dans ses placards et un grand verre de lait pour accompagner. Il était un peu plus de treize heure quand il retourna à l’atelier et se décida de tester une énième fois le lourd violoncelle, afin d’être certain qu’il s’en dégageait une mélodie parfaite et ne pas risquait de quelconques représailles. Enguerrand était un perfectionniste et tenait fermement à sa place de luthier parmi les nobles de Camelot, cette place si ardument gagné par son père. Il jouait avec passion, comme toujours dès lors qu’il se trouvait avec un violoncelle entre les mains, plus qu’avec n’importe quel autre instrument. Enguerrand partait dans ces moments là, dans un monde parallèle, dans son propre monde, si bien qu’il ne remarqua même la présence de la jeune femme qui se trouvait là, que lorsqu’elle se mit à fredonner sur l’air qu’il jouait. Sa voix cristalline le sortit de son ailleurs, il arrêta de jouer d’un coup et leva le visage vers la demoiselle qu’il observa un instant. Grande, fine, de longs cheveux bruns noués en une natte bien soignée, de grands yeux bruns. « Charmante » pensa-t-il, et il fallait l’avouer, elle l’était vraiment.

- Ça fait longtemps que vous êtes là ? Pardonnez-moi de ne vous avoir vu plus tôt, je suis confus.

Un sourire effleura ses lèvres. Enguerrand n’était peut-être pas un noble, il n’en avait pas pour autant des manières de rustres et savait grâce à l’éducation de sa mère et à côtoyer la haute société quotidiennement, se tenir convenablement et s’adresser aux gens avec courtoisie.
Revenir en haut Aller en bas
 

La musique a guidé mes pas..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Décès d'Éval Manigat, père de la musique du monde québécoise
» La musique au Moyen Âge
» musique amerindienne
» Musique médiévale
» Quiz #12 La Musique du Quebec (no1)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Time Of Camelot ::  :: 
Les Oubliettes
 :: 
Topics
-