Reprise en main du forum ─ Les inscriptions sont interdites !
Pour toute réservation d'avatar, vous avez la possibilité de poster dans la section invité !

Partagez | 
 

 La jalousie est mauvais pour la santé (PV Suvi)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatarInvité Invité
MessageSujet: La jalousie est mauvais pour la santé (PV Suvi)   Sam 14 Jan - 21:54




Suvi et Kristen




Faut vraiment que je me crée un plan du village, car un jour je risque vraiment de me perdre. Pourtant, ce n’est pas un grand village, mais il y a beaucoup de petits chemins et de petites ruelles où tu peux te perdre. Et moi et mon côté maladroite, je risque de ne plus retrouver mon chez moi, et je ne veux pas ça. Mon chez moi est tout ce que je possède dans ce monde, depuis que je me suis enfuie de chez moi. J’habitais avant à Ealdor, un village situé à quelques kilomètres d’ici. Je suis partie, car mes parents, surtout mon père, m’ont formés à épouser un homme que je ne voulais pas. Si un jour, je dois me marier, ce sera avec l’homme que j’ai choisie, et pas qu’on m’a choisi. Je suis une femme libre et indépendante, et je le revendique. Bref, je suis partie et j’ai atterrie ici à Camelot, grâce à une amie du nom de Séphyr, qui m’a sauvée la vie, alors que je me faisais attaquée. Après mon sauvetage que je lui aie racontée mon histoire et que j’ai vu qu’elle était aussi une sorcière, Sephyr m’a dit qu’elle avait une maison pour moi. Une maison où je pourrais monter mon commerce et y vivre tranquillement. Je le remercie et lui promit de faire attention, car le roi Uther a banni la magie et condamne au bûcher, toute personne arrêtée pour sorcellerie.

Je ne comprends pas pourquoi la magie est interdite dans ce monde, si elle est utilisée de façon correcte, elle peut apporter le bien, mais apparemment le roi a du subir quelque chose de mal, pour condamner la magie. Bon, je pense que j’arriverais à me fondre dans la masse, pour le moment du moins

Je suis donc installée à Camelot, depuis quelques semaines et je me sens bien, malgré ce dont je vous aie parlée. J’habite dans la ville et près d’un jeune homme très charmant. Il s’appelle Victor, il a mon âge et il est super craquant. On s’est rencontré, alors que je m’installe, il est venu me souhaiter la bienvenue et je fus comme attiré par lui. Je ne serais expliquée pourquoi, mais c’est comme ça. On s’est tout de suite bien entendu. Je lui aie dit que j’ouvre un commerce de plantes, et depuis Victor vient chez moi pour m’en acheter. Nous discutons pendant qu’il fait ses achats. J’apprends par sa bouche qu’il héberge une jeune fille du nom de Suvi. Je la vis un jour, alors que je sortais dehors et je vis qu’elle et Victor étaient très proches. Ça me fit mal au cœur, car je suis tombée amoureuse de Victor et je remarque alors que son cœur était déjà pris. Je commence alors à hair cette Suvi, pourtant elle se montrait gentille avec moi, mais elle m’avait prise Victor et ça, je ne pouvais pas lui pardonner, alors je me suis montré odieuse avec elle, sans raison apparente.

Bon, arrêtons de parler de ça, ça me fait mal. Je continue de marcher dans les ruelles de la ville, quand mon regard croise celui de Victor et de ……. Suvi. Bordel, pourquoi elle est là, elle me gâche mon bon moment. Je ne peux pas lui pardonner, ma haine grandit en moi et j’ai envie d’utiliser ma magie, mais je me retiens. Victor entre dans un magasin, Suvi reste à l’extérieur, j’avance vers elle et la bouscule :

- Putain de merde, tu ne pouvais pas te mettre ailleurs que sur mon chemin. Tu ne vois pas que tu gêne !!!!

Je m’en fiche de créer une dispute, mais j’ai besoin de faire sortir ma souffrance.
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité
MessageSujet: Re: La jalousie est mauvais pour la santé (PV Suvi)   Dim 15 Jan - 5:09




Kristen & Suvi
«La jalousie engendre le Mal… La jalousie, c'est le Mal ! »
[Agatha Christie]


Finalement, la vie à Camelot sied parfaitement à la tatoueuse, qui se plaisait ici bien plus qu’à sa propre époque, même si les débuts n’avaient pas été évidents. Il faut bien le dire, quand on né et grandi au vingtième siècle avec tout le confort d’un matelas moelleux, de l’électricité, l’eau courante et autres, se retrouver en plein moyen-âge n’est pas des plus aisés. Mais après quelques jours d’adaptation, il fallait l’avouer, Suvi s’était vite retrouver dans son élément. Heureusement, il y avait eut Perceval pour l’y aider et puis ce jeune homme Victor Elissen, qui avait bien gentiment accepté de l’héberger, le temps qu’elle puisse avoir un toit à elle ou retourner à son époque. Victor justement, elle était vraiment bien tombée chez lui, c’était un jeune sorcier vraiment très sympathique, ils avaient accrochés très rapidement et savaient rire de tout et n’importe quoi ensemble. Une franche complicité les liés déjà et ils s’amusaient très fréquemment à se chercher, se titiller, tellement que cela parfois pouvait laisser penser qu’il y avait plus que de l’amitié entre eux. En réalité, il n’en était rien, du moins du côté de la jeune femme cela était certain, elle avait le béguin, même si elle ne l’avouait pas, pour son beau chevalier servant Perceval et elle ne voyait Victor que comme un ami, un complice de rigolade et de fiesta.

Puisqu’ils vivaient à deux, il leur arrivait régulièrement d’aller au marché faire les provisions ensemble, pour choisir ce qu’à deux ils mangeraient. Ces balades en duo dans les ruelles de Camelot étaient toujours source de fou-rires, un rien les faisait rire et on pouvait entendre leurs rires raisonner contre les murs des petites constructions qui servaient d’habitations aux gens de la cité. D’ailleurs, ce jour là, c’était jour de marché et comme à leur habitude ils s’y étaient rendu ensemble, bras dessus, bras dessous, riant de tout, de rien, du chat qui passait par là, à la stupidité de leurs propos, bref la bonne humeur régnait, même si ces derniers temps leur relations c’était quelques peu dégradé à cause de l’ambition de Suvi de vouloir devenir chevalier, alors que Victor les déteste.

Le jeune homme venait d’entrer chez un commerçant dont Suvi n’avait aucun intérêt et elle resta à l’attendre à l’extérieur, profitant du beau temps qui régnait ce jour là. Venant du pays froid qu’est la Finlande, la blondinette adorait sentir la chaleur exquise des rayons du soleil léchaient sa peau et réchauffer son corps. Chez elle, elle n’avait que peu de jour dans l’année où elle pouvait réellement en profiter et pourtant Dieu sait combien elle adorait cette sensation. La tête en l’air, les yeux fermés, elle profitait simplement, se laissant bercer par les sons qu’elle percevait, tel que les claquements des sabots des chevaux sur les pavés, ou le brouhaha des paroles prononçaient ça et là par la multitude de personnes traversant les rues. Suvi était complètement ailleurs, si bien qu’elle ne remarqua pas la jeune femme qui la percuta.

- Tu pourrais me parler autrement, merci ! Et puis tu n’avais qu’à faire attention où tu marches, après tout c’est toi qui m’a rentré dedans.

La descendante observa un peu plus celle qui venait de la percuter. Brune, les cheveux longs, un visage fin et émacié, pâle et des yeux verts profonds, mais rempli de haine. Une haine semblait-il dirigé à son égard, ce que Suvi ne comprenait pas. Elle reconnu la jeune femme, comme étant celle chez qui Victor allait se fournir en plantes diverses et variées et qui vivait non loin d’eux. Elles ne s’étaient jusque là adressé que sommairement la parole « Bonjour ! », « Au revoir ! », bref des banalités de voisinage, et ne comprenait d’autant pas son agressivité, puisqu’elle n’avait jamais rien fait contre elle. C’est vrai que Suvi avait un tempérament de feu et chercher facilement la bagarre, mais elle était aussi quelqu’un d’amusant, d’excentrique et extravertie et tant que ne la cherchait pas, elle n’était jamais mauvaise.

- Tu pourrais t’excuser au moins ! Ce serait la moindre des choses, non ?

Elle n’avait pas très envie de s’embrouiller là tout de suite, ni de se gâcher une si belle journée, mais si la brunette la cherchait, elle risquait sérieusement de la trouver. Il ne fallait pas la chauffer de trop, Suvi pouvait très facilement partir au quart de tour. Heureusement pour la jeune femme, Suvi maîtrisait les arts-martiaux et respectait le code d’honneur de ces pratique et savait donc avoir quand même une maîtrise d’elle plus ou moins efficace. Etant de bonne humeur aujourd’hui, il serait plus difficile de vraiment la faire sortir de ses gonds, cela allait dépendre de l’autre et de comment elle allait poursuivre cette conversation, qui avait pour le moins, mal débuté.


Dernière édition par Suvi Järvinen le Ven 20 Jan - 10:24, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité
MessageSujet: Re: La jalousie est mauvais pour la santé (PV Suvi)   Dim 15 Jan - 18:36

Je ne peux qu’être d’accord avec Suvi et m’excuser de lui avoir foncé dessus, mais j’ai tellement mal que ma gentillesse et ma bonne éducation s’envolent rapidement, ne laissant de place qu’à la haine envers cette fille qui me prenait l’homme que j’aime. Je les aie vue rire bras dessus bras dessous, je les aie vue se donner de petites tapes amicales et revoir ces scènes dans ma tête, me fait horriblement mal au cœur. J’ai l’impression qu’il se déchire en moi, comme si on me plante un couteau au plus profond de mon cœur, le coupant en deux. J’ai envie de pleurer, et pourtant je ne fais rien, préférant être forte devant cette traitresse et ne rien laisser paraitre.

Je continue de la regarder méchamment, alors qu’elle me reproche encore de l’avoir basculer et que je pourrais m’excuser, car c’était de ma faute. Oui je pourrais m’excuser, oui je pourrais lui demander encore pardon, et non je ne ferais rien. Je ne vais pas baisser ma garde devant elle et faire apparaitre mes faiblesses aussi devant elle. Ça, jamais. Elle ne doit pas savoir que je craque pour Victor, sinon je sais, elle va en profiter, me faisant souffrir davantage. Suvi est comme toutes les filles : dominatrice, possessive et veut toujours montrer son territoire et le défendre, comme l’alpha d’une meute de loups le ferait. Alors non, je ne baisserais pas la garde devant elle, je ne me plierais pas. Je suis comme une louve qui se défend contre ses ennemis. Je croise alors les bras devant elle et sourcille :

- Oh pardon, si j’ai bousculée Dame Suvi, je dois m’agenouiller devant toi et te supplier de me pardonner. Bien rêve ma fille, je ne le ferais pas, car je n’aie rien à me reprocher. Tu n’avais pas à te trouver devant moi !!

Je hurle presque sur elle, mais je me dois de ne pas faiblir devant elle. Je regarde autour de moi, pour voir si des gens nous regardent. Apparemment non, ils sont trop occupés à faire leurs courses au marché pour prêter attention à deux jeunes femmes qui se disputent. Après tout, qui se soucie des femmes dans ce monde. Ces dernières sont relégués au titre que des servantes ou des esclaves, pire encore au même titre que des animaux pour certains. Pour ceux-là, nous sommes des objets, des poupées entre les mains immondes. Nous devons satisfaire touts leurs désirs les plus obscènes, et pour moi c’est inconcevable. Nous sommes des êtres humains qui avons des sentiments, des joies, des peurs et des peines. Cependant, apparemment personne ici ne le montrent et ça me peine, mais il faut que j’arrête de penser à ça, car là n’est pas la question. La question est pourquoi cette fille est avec Victor ? Qu’est ce que ce dernier lui trouve ? Je vais bientôt le savoir, je reprends un air détachée et lui dis :

- Mais je ne vais pas t’embêter plus longtemps, ton petit chéri doit t’attendre. J’espère que ton histoire d’amour avec Victor se passe bien, car elle mérite une fille bien. C’est un homme de cœur et qui a un bon fond. J’espère pour toi que tu le traites bien, sinon….. !!!

Mais qu’est ce que je dis là ? Faut que j’arrête là, je baisse mes barrières devant elle. Non, elle ne doit pas savoir que je suis amoureuse de Victor, sinon c’est la mort assurée pour moi. Soudain, je sens une larme coulée le long de ma joue, je l’enlève rapidement, pour ne pas que Suvi la voit, sinon elle va me prendre pour une faible femme. Je relève alors ma tête continuant de porter mon regard mauvais sur elle. Qu’est ce qu’elle doit penser de moi, maintenant ?
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité
MessageSujet: Re: La jalousie est mauvais pour la santé (PV Suvi)   Lun 16 Jan - 6:16



Kristen & Suvi
«La jalousie engendre le Mal… La jalousie, c'est le Mal ! »
[Agatha Christie]


Le regard que la brunette lançait à Suvi, tout comme la façon dont elle avait de lui parler, alors qu’elle-même était restée plus ou moins calme et polie, ne plaisait pas du tout à la descendante, même aurait tendance à l’énerver quelque peu. Suvi était quelqu’un d’extrêmement sociale, souriante, dynamique, toujours à rire et plaisanter, elle allait facilement vers les autres et les autres venaient facilement à elle, elle n’avait aucun mal à lier contact avec qui que ce soit et il était bien rare qu’on ne l’appréciait pas. Il est vrai qu’elle était assez excentrique, un peu déjantée et avec une fâcheuse tendance à bouger tout le temps et beaucoup parlé, souvent pour ne rien dire, enfin si, des âneries pour faire rire la galerie, ce qui parfois pouvait en exaspérer plus d’un. Mais quand bien même, elle pouvait être exaspérante, voir fatigante pour ses proches, il était rares de voir des gens la détester, la détester jusqu’à la haïr, même si on ne pouvait plaire à tout le monde et qu’il y avait forcément des gens pour ne pas l’apprécier. Quoiqu’il en soit le comportement de la jeune femme, laissait clairement comprendre qu’elle n’appréciait pas Suvi, même si cette dernière n’avait absolument aucune idée du pourquoi cette haine. Elle avait beau se creuser les méninges, elle ne voyait absolument pas ce qu’elle avait pu lui faire pour créer en l’autre cette haine.

- Eh attends, tu me parles autrement. Je ne t’ai rien fait et j’ai tout autant le droit que toi de me trouver là ! Et puis comment tu connais mon prénom d’abord ? Je ne te l’ai jamais donné à ce que je sache…

La blondinette commençait à être légèrement agacée, elle en perdit même son sourire et vint poser ses deux mains sur ses hanches. Après quelques secondes de réflexion, elle se dit que c’était sûrement Victor qui avait du la mentionner auprès d’elle, lorsqu’il allait se fournir en plantes que l’autre vendait. Elle la regarda intriguée, s’apprêtant à reprendre la parole pour tenter de savoir la raison de cette mauvaise humeur à son encontre, mais elle n’en n’eut pas le temps, la jeune femme recommença à parler avant elle. Et ce que Suvi entendit, la fit exploser de rire. Ce n’est pas qu’elle se moquait, loin de là, même si dans les circonstances, cela pouvait donner cette impression. Mais penser que la brunette pouvait croire à une histoire d’amour entre elle et Victoir faisait doucement rire Suvi. Alors comme ça c’était la jalousie qui avait parlé, c’était de la jalousie que la miss avait contre la tatoueuse. Immédiatement, le sourire et la bonne humeur de Suvi étaient revenus, elle n’allait pas lui en vouloir pour une broutille pareille. Son regard c’était fait plus malicieux, ses mains avaient quittées ses hanches, son ton s’était fait plus plaisantin.

- Attends t’es sérieuse ? Tu m’as bousculé et crié dessus parce que tu es jalouse ?!

Elle se remit à rire, trouvant cela légèrement puérile, mais ne voulant pas paraître offensante, déjà qu’elle ne l’appréciait semble-t-il pas, elle se reprit un peu.

- Moi et Victor ? Non mais y’a rien du tout, il a juste la gentillesse de m’héberger et on a la chance de bien s’entendre.

Y’avait plus qu’à espérer, que l’autre se calme aussi et la croit. Suvi se demandait ce qui avait bien pu laisser croire à la jeune femme qu’elle et Victor était en couple. C’est vrai qu’ils étaient très complice, mais de là à paraître pour un couple, Suvi trouvait ça un peu trop. Elle ne se rendait pas compte de ce qu’elle pouvait renvoyer aux autres surtout et puis elle dans sa tête c’était très clair, envers Victor, elle n’éprouvait que de l’amitié, son cœur à elle en pinçait pour un certain chevalier.
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité
MessageSujet: Re: La jalousie est mauvais pour la santé (PV Suvi)   Lun 6 Fév - 20:59

Oui en effet, elle a autant le droit de se trouver ici que moi, mais le fait de la voir dans les bras de Victor me donne la nausée, si bien que j’ai envie que Suvi disparaisse à jamais de mon champ de vision, et plus cruellement de ma vie, pour me laisser le champ libre avec l’homme que j’aime. Mais comment est-ce que je peux penser ça, cela ne me ressemble pas. Je ne suis pas quelqu’un de cruel, loin de là, enfin je crois. J’aime aider les autres dans le besoin, peu m’importe qui ils sont. Tout le monde a le droit à de l’aide, tout le monde peut faire des erreurs et tout le monde peut les corriger, du moment qu’ils ont eu de l’aide à leur portée. Alors ça me surprend de penser ça, vis à vis de Suvi, malgré que je ne l’aime pas, elle a le droit, tout comme à chacun d’être ici et de faire ce qu’elle veut. Même si je trouve que son comportement me parait étrange pour notre monde, après les gouts et les couleurs, ça ne se discute pas. Peut être qu’il y a quelque chose qui fait que Suvi est ainsi.

Enfin bref, je ne dois pas la haïr, parce qu’elle est avec l’homme que j’aime. Puis, si Victor est heureux avec la jeune femme, c’est le principal. Je dois arrêter d’être égoïste et de ne penser qu’à moi. Je me dois de penser aux autres, comme ma mère me l’a appris dans mon enfance. Le bonheur de Victor doit penser avant tout, avant mon bonheur. Après ces réflexions, je décide de m’excuser auprès de Suvi, pour ce que j’ai dit et de lui dire que je ne me mettrais pas en travers de son histoire avec Victor. J’ai un pincement au cœur, de savoir que le bonheur m’est impossible. Mais bon après tout qui aimerait une sorcière comme moi, alors que mes semblables sont pourchassés par le roi et sa garde.

Je relève la tête prête à dire quelque chose, quand Suvi se moque de moi en disant que j’ai été désagréable avec elle, uniquement parce que je suis jalouse :

- Oui c’est vrai, je suis jalouse, t’es contente. Oui, je suis amoureuse de Victor, et alors ? Où est le problème ? Ne t’en fais pas, je ne vais pas te le prendre, je ne suis pas cruelle à ce point, même si tu le penses. Le bonheur de Victor passe avant tout.

Je disais ça alors que les larmes me montent aux yeux et dont une coule le long de ma joue. Je l’enlève aussitôt et continue de regarder Suvi sans amertume, même si mon cœur, lui, est brisé à jamais.

Cependant la dernière confidence de Suvi me redonne du baume au cœur. Elle et Victor ne sortent pas ensemble, il est juste celui qui l’héberge et c’est aussi un ami, rien de plus. Je ressens mon cœur revivre de joie et de bonheur à l’idée que Victor était célibataire, car ça faut dire que j’ai une chance du diable (pardon pour l’expression), de reconquérir le cœur de mon bien aimé. Je saute littéralement de joie et souris de tout mon être. Je reprends contenance devant le regard bizarre de Suvi :

- Je suis désolée, mais je suis tellement heureuse de savoir qu’il n’y a rien entre toi et Victor. Je sais que ça va te paraitre étrange, mais sache que je suis vraiment désolée d’avoir été odieuse avec toi. Mais quand je t’aie vue avec Victor bras dessus, bras dessous, j’ai eu mal au cœur et je crois que c’est ma jalousie qui a parlée. Je suis vraiment désolée.

Je baisse la tête de honte, j’espère de tout cœur que Suvi me pardonnera. Sinon, bah je n’aurais qu’à m’en vouloir à moi-même d’avoir été si méchante. Avant qu’elle en place une, je finis de dire :

- Si tu me pardonnes, j’espère qu’on pourra devenir amies.

Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité
MessageSujet: Re: La jalousie est mauvais pour la santé (PV Suvi)   Lun 27 Fév - 13:07



Kristen & Suvi
«La jalousie engendre le Mal… La jalousie, c'est le Mal ! »
[Agatha Christie]


La réaction de la jeune femme après sa dernière déclaration étonna quelque peu Suvi, l’amusa carrément même. Voir la brunette retrouver le sourire si facilement et être à la limite de l’euphorie, résistant à l’envie de sauter partout, alors que quelques instants plutôt elle était dans un état exécrable, voulant presque sauter à la gorge de la descendante était pour le moins vraiment marrant aux yeux de celle-ci. De plus, l’admiratrice « secrète » de Victor se confondit en excuses face à Suvi, se sentant sûrement un peu dans l’obligation de se justifier face à celle qu’elle venait en quelque sorte d’agresser, pour de mauvaises raisons.

- Ne t’en fais pas, c’est bon. Je ne suis pas du genre à arrêter mon jugement sur des broutilles pareilles. Excuses acceptées donc.

Et c’était on ne peut plus vrai, la future chevalière était réellement comme cela. Détester ou en vouloir à une personne pour si peu, n’était absolument pas dans sa nature profonde, d’autant que la jeune femme, ne lui avait fait aucun mal, à proprement parler et puis, le plus important de tout, s’était excusée. Bien sûr, il arrivait parfois à la blondinette de ne pas aimer des gens, pour x ou y raisons, parfois même sans raison, juste parce que le feeling ne passait pas, mais cela rester tout de même très rare. Dans la majorité des cas, Suvi laissait sa chance à tout le monde de faire « ses preuves » face à elle. Et aujourd’hui, dans ces rues pavées de Camelot, à mille lieues de chez elle, de son époque, elle n’en restait pas moins Suvi Järvinen. Ce n’était pas parce qu’elle avait littéralement atterri au Moyen-Âge qu’elle allait changer sa façon de procéder. La miss face à elle bénéficia donc sans problème de ce trait de caractère si important pour la Finlandaise, bien moins réservée et distante (ou froide) que la plupart de ses semblables.

- Qui sait ? Peut-être pourrais-je t’aider à gagner le cœur de l’élu de ton cœur…

Un clin d’œil amusé et complice, la tatoueuse pensait sincèrement ce qu’elle venait de dire. Bien qu’elle et Victor, n’avaient jamais vraiment parlé de ce sujet qu’est les amours, et donc qu’elle ignorait totalement si le jeune homme qui l’hébergeait portait un quelconque intérêt à la guérisseuse, elle se dit qu’elle pourrait y remédier et chercher à en savoir plus sur lui, de ce point de vue là. Suvi en trouverait un bénéfice aussi, ça lui ferait du bien de parler un peu avec quelqu’un de ce qu’elle ressentait pour Perceval, en admettant que le sorcier ne se braque pas une nouvelle fois, en entendant parler de chevalerie et de chevaliers. Peut-être pourrait-elle se confier à cette fille, si elles venaient vraiment à en devenir amies. Bien sûr, il y avait Raven, une autre descendante comme elle, son exacte opposée en laquelle elle avait trouvée bon nombre de points communs et qui était très rapidement devenue sa meilleure amie ici, son épaule et son soutient. Mais en parler à quelqu’un de l’époque dans laquelle elle se trouvait, elle pourrait certainement mieux l’aider à appréhender cette possible future relation, mieux comprendre comment ici ça fonctionnait. Était-ce la même chose ? Suvi ne se sentait pas à l’aise avec ses sentiments pour le beau chevalier.

- Tu connais mon prénom. J’imagine que tu le tiens de ce cher Victor. Mais si on doit devenir amies, ce serait mieux que je connaisse également le tien, non ?

La jeune femme blonde regardait la guérisseuse avec un air malicieux, presque espiègle et avait parlé comme à son habitude sur un ton enjoué. Mine de rien, c’était tout de même important, car elle n’allait pas la siffler, la héler ou elle ne savait quoi d’autre. Savoir le prénom de la brunette était quand même bien plus simple et sympathique, pour avoir une véritable discussion amicale.
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité
MessageSujet: Re: La jalousie est mauvais pour la santé (PV Suvi)   Mar 17 Avr - 19:43

Je suis vraiment une conne d’avoir réagi comme ça. Je ne suis pas comme ça d’habitude. J’accepte la fatalité et le destin et poursuis mon chemin en pensant que ce dernier allait plus clément par la suite avec moi. Alors je ne sais pas pourquoi et comment j’ai pu être méchante avec Suvi, surtout si vraiment elle sort avec Victor, le plus important dans tout ça, c’est qu’il soit heureux. Non ? Mais non, il a fallut que je devienne jalouse et m’emporte pour un rien, et c’est le mot, vu que Suvi ne sort pas avec lui. Sa déclaration a fait rebattre mon cœur à 100 à l’heure, et elle m’a apportée un bien fou, qu’elle ne peut l’imaginer. Cela veut dire, en effet, que Victor est célibataire et que j’ai encore toutes mes chances. J’allais les saisir et tout de suite. Je me confonds encore en excuses, lui demande pardon pour avoir été si nulle. A ma grande joie, Suvi me pardonne et me dit que ce n’est pas son genre de prendre la mouche pour des conneries. Ah au moins, une personne bien dans ce monde de guerre et de haine.

- Je te remercie de me pardonner. J’ai vraiment été nulle sur ce coup là, mais je crois que c’est ma jalousie qui a fait que…. Enfin bref, je te remercie de ton pardon. Au fait, je m’appelle Kristen Conan, dis-je en souriant.

Tiens d’ailleurs, je la trouve bien différente pour une fille de notre monde. Ce qui me trouble, c’est d’ailleurs le fait qu’elle ait prise les armes et qu’elle veut devenir chevalier. Chose qui ne me déplait pas loin de là, mais de notre temps, c’est rare qu’une femme veuille devenir chevalier. En règle générale, les jeunes femmes comme moi et elle deviennent servantes, courtisanes ou alors elles sont mariées depuis belle lurette. Ce qui n’est pas mon cas, ni celui de Suvi. Je ne suis pas mariée et pas prête de l’être, je ne suis une servante, ni une courtisane, mais une sorcière. Enfin, peut être que Suvi est juste une fille comme moi, qui aime la liberté d’action et de choix.

- En tout cas, une fille chez les chevaliers, c’est plutôt rare ici. Les hommes doivent te taquiner, non ? Tu as des amis parmi eux ? Un amoureux ?

C’est tout moi ça, dès que je suis sur de me faire une amie, je deviens curieuse et je pose tout plein de questions indiscrètes. Tout ça ne me regarde pas, si Suvi n’est pas envie de me répondre, elle n’y est pas obligée. Je devrais arrêter avec mes conneries, sinon je vais la faire fuir, et peut être perdre la seule amie que j’ai.

- Je suis désolée pour ces questions indiscrètes, je suis vraiment une vraie curieuse. Je te demande de me pardonner, dis-je en baissant la tête de honte.

Soudain, elle me dit qu’on pourrait devenir amie, si je lui disais mon prénom. Bon, je lui ai dit sans qu’elle me le demande, mais le fait qu’elle dise qu’on pourrait être amie, me fait chaud au cœur. J’ai pu d’amie ici, étant nouvelle à Camelot et je dois dire que Suvi est la première en fait. Je suis si contente qu’elle le veuille bien. Je saute de joie, alors qu’elle me regarde bizarre. Je reprends constance et baisse un peu la tête :

- Oui je tiens ton prénom de Victor, il est très bavard. Dis tu veux vraiment qu’on soit ami ? Je veux dire, je suis nouvelle ici et je ne connais personne et donc je n’ai pas d’ami, aucun. Alors ça serait une joie d’être ton amie, si tu le veux vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: La jalousie est mauvais pour la santé (PV Suvi)   

Revenir en haut Aller en bas
 

La jalousie est mauvais pour la santé (PV Suvi)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'alcool c'est mauvais pour la santé !
» Les fromages mauvais pour la santé selon l'europe
» Le jus de citrouille n'est pas bon pour la santé - Ft Louna
» Le rhum n'est pas bon pour la santé...de ceux qui ne le boivent pas =)
» Le manque de fer, c'est mauvais pour la santé ! L'excès également, on dirait.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Time Of Camelot ::  :: 
Les Oubliettes
 :: 
Topics
-