Reprise en main du forum ─ Les inscriptions sont interdites !
Pour toute réservation d'avatar, vous avez la possibilité de poster dans la section invité !

Partagez | 
 

 Morgause ϟ Don't go back to less just because you're too impatient to wait for the best

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatarInvité Invité
MessageSujet: Morgause ϟ Don't go back to less just because you're too impatient to wait for the best   Ven 13 Jan - 17:52


(c) tumblr

Morgause Le Fay


FICHE DE PRESENTATION {« Your Identity »}




Your Identity



NOM • Le Fay
PRÉNOM • Morgause
AGE • 26 ans
MÉTIER • Sorcière
SITUATION AMOUREUSE • Célibataire
GROUPE • Sorciers
CAMP • Mal
AVATAR • Emilia Fox ♥
COPYRIGHT AVATAR • Mach'


JUST MY LIFE {« Your Story »}



    Une petite fille blonde courait dans les bois. Elle ne s'arrêtait pas, pas un seul instant. Lorsqu'elle le fit enfin, elle écouta le bruit des feuilles se balançant au rythme du vent. Elle était une ombre. Personne ne la voyait. Les prêtresses de l'Ancienne Religion lui avaient bien dit qu'elle était très douée. Mais elle savait qu'elle n'était pas seulement douée, mais exceptionnelle. Qui, à 8 ans, savait devenir invisible aux yeux de tous? Personne. Sauf elle. En souriant méchamment, elle continua à courir, ses petits pieds nus frôlant la neige, sans laisser de traces. Et c'est alors qu'elle le vit. Ce corbeau, perché sur une branche basse. Elle s'approcha de lui, un rictus cruel aux lèvres. Puis, elle mit ses doigts autour du cou de l'oiseau. Celui-ci commença à se débattre doucement, ne sachant d'ou venait cette menace. Morgause le regardait souffrir, avec amusement. Puis, sans aucune hésitation, elle resserra encore plus son étreinte. Le corbeau eut beau agiter ses ailes, il le sentait : la mort venait à lui. Lorsqu'il s'effondra de sa branche, la jeune sorcière s'essuya rapidement les mains, puis, disparue. Elle avait tué un être vivant pour la première fois et ne ressentait pas de regrets. Bien que cela ne serait pas la dernière fois.

    Dans une sombre grotte, récitant une brève formule devant un bloc de cristaux, Morgause aperçut l'image d'Arthur se reflétant dans un cristal. Elle le haïssait. Tout comme elle savait que son heure viendrait. Il ne pourrait faire face à ses pouvoirs et à ses plans bien élaborés. Il sera bien obligé de s'incliner devant sa force et son intelligence. Ce serait de même pour Uther, son père, cet ignorant interdisant la pratique de la magie et tuant sans pitié des créatures aussi bien que des peuples... Un sourire aux lèvres, elle annonça d'un ton solennel :

    « Arthur Pendragon.. Un grand destin t'es promis. La lutte pour ton âme va commencer. »

    [...]

    Dans les rues de Camelot, une silhouette vêtue d'une armure marchait vers le château d'un pas décidé. Arrivant devant deux gardes, ceux-ci dégainèrent leurs épées et lui demandèrent d'un ton autoritaire son identité. D'un mouvement brusque, la silhouette mit très vite les deux hommes à terre et continua son chemin. A chaque fois qu'un ou plusieurs gardes se trouvaient sur son passage, l'inconnu les tuait rapidement, sans effort. C'est ainsi qu'il arriva dans la grande salle du château, où Uther Pendragon faisait un discours d'adoubement. Les nombreux chevaliers présents dans la salle sortirent leurs épées tandis qu'Arthur, s'avançait, l'épée à la main, pour faire face à l'inconnu. Celui-ci lui jeta alors son gant à ses pieds, que le Prince ramassa immédiatement, malgré les protestations de son père. Puis, il clama haut et fort :

    « Je relève votre défi. Je vous affronte en combat singulier, alors veuillez me révéler votre identité. »

    Chaque individu présent dans la salle se posait la question de savoir qui était ce fou, défiant le Prince lui-même, qui maniait l'épée mieux que quiconque. Tandis que des murmures commencèrent à s'élever de part et d'autre de la pièce, l'inconnu enleva son casque, pour se révéler devant la foule. Quelques cris de surprise se firent entendre : il s'agissait en fait d'une femme aux longs cheveux blonds. Prenant à son tour la parole, elle se présenta :

    « Mon nom est Morgause. »

    [...]

    Dans la salle de conseil du château, Geoffrey de Monmouth, le généalogiste officiel de la Cour, s'entretenait en compagnie du roi Uther, anxieux, et d'Arthur, l'étant également. Ils ne disaient rien, fixant le Gardien de la Bibliothèque avec un regard exigeant des réponses. Après un court silence laissant apparaître de la gêne, le vieil homme risqua avec précaution :

    « J'ai fait de nombreuses recherches, plus de 300 ans en arrière, et rien n'interdit à une femme de défier qui que ce soit. »

    Dès qu'il finit sa phrase, Uther enchaîna directement d'un ton agacé, posant une question à laquelle il espérait bien évidemment une réponse positive :

    « Il doit bien y avoir un moyen d'empêcher cela? »

    Pinçant légèrement les lèvres, Geoffrey répondit sèchement, montrant qu'il connaissait très bien le code de la chevalerie, et toutes les lois de Camelot :

    « Selon le code de la chevalerie il apparaît que son défi est parfaitement valable. »

    Arthur, qui n'avait pas ouvert la bouche depuis le début de l'entretien, prit à son tour la parole, pour admettre tristement :

    « Il semblerait qu'il n'y ait rien à faire. »

    Son père, se tournant vers lui, répliqua d'un ton autoritaire, cherchant à rappeler à son fils sa supériorité :

    « Nous ne savons rien de cette femme, il est hors de question que tu l'affrontes lors d'un combat. »

    Pendant que Geoffrey se retirait discrètement de la salle sans être vu par le Roi et le Prince, Arthur fit courageusement face à son père, en lui rappelant :

    « J'ai relevé le défi, si je refusais de l'affronter, on prendrait cela pour de la lâcheté. »

    Continuant à lui montrer qu'il était le seul au courant de tout dans Camelot, Uther lui annonça un fait considérant que son fils ignorait vraiment :

    « A elle seule elle a tué cinq gardes, tu aurais tort de la sous-estimée Arthur. »

    Morgause, écoutant à la porte après avoir tué les deux gardes qui la gardaient fidèlement, se trouvait là depuis le début de la conversation. Souriant méchamment, elle s'amusait réellement. Aussi, lorsqu'Arthur prononça une dernière phrase qui cloua le sujet, elle retourna d’où elle venait, comme une ombre, satisfaite de ce qu'elle avait entendu. :

    « Je ne peux demander à mes chevaliers de respecter le code et ne pas le respecter moi-même. Je me dois de l'affronter demain. »

    [...]

    Morgause s'entraînait, alors qu'il faisait presque nuit. Elle agitait son épée avec agilité et rapidité, et semblait s'imaginer Arthur devant elle, le transperçant avec sa lame. Morgane, la pupille du roi, l'observait de sa fenêtre tandis que sa servante, Guenièvre, finissait certaines tâches. D'ailleurs, la fille du forgeron se demanda, à haute voix :

    « Qui est-ce ? Pourquoi a-t-elle défiée Arthur ? Personne n'a jamais entendu parler d'elle. »

    Ne quittant pas la jeune femme blonde des yeux, Morgane répondit pensivement, comme si elle tentait de démêler ses pensées et les possibilités infimes de ses interrogations :

    « C'est étrange, j'ai l'impression de l'avoir déjà rencontré... »

    Alors que Guenièvre allait lui poser une question afin de savoir où Morgane aurait-elle pu rencontrer cette femme, elle se ravisa, et sortit de la pièce. Morgane, fronça légèrement les sourcils, se demandant bien quel était le but de Morgause...

    [...]

    Et voici l'entrée sur la scène d'un individu qui jouera un rôle essentiel dans cette histoire et dans le futur : Merlin. Un benêt aux yeux du Prince et une vraie fouine se mêlant toujours aux affaires qui ne le regardent pas aux yeux de Morgause. Dans la chambre d'Arthur, le serviteur finissait de nettoyer des objets quelconques appartenant au Prince et en profita pour lui demander sur le ton de la conversation :

    « Vous savez pourquoi elle vous a défié ? »

    Pensivement, le regard perdu dans le vide, Arthur répondit à son serviteur d'une manière sérieuse comparé aux embrouilles qu'ils avaient entre eux d'habitude. On pouvait même - en écoutant bien sa voix - ressentir une pointe d'amertume :

    « Je suis le fils du Roi. Peut-être pense-t-elle ainsi prouver réellement sa valeur. »

    Quelques instants plus tard, le serviteur lui fit assez stupidement remarquer - après nombreux "heu...","mais...", qu'au fond de lui, il ne souhaitait pas l'affronter, et Arthur continua ses réflexions, le regard toujours vitreux :

    « Je n'ai pas le choix. Si je refuse de le faire, je serais un lâche. Et si je la tue, que serais-je alors ? »

    Il se perdit un instant dans ses pensées, se torturant l'esprit afin de trouver le bon comportement à adopter. Il n'ouvra pas la bouche pendant un long moment, puis, reportant son attention sur Merlin, il s'aperçut que celui-ci l'observait fixement, avec une lueur d'amusement dans les yeux. Il demanda aussitôt :

    « Quoi, qu'y a-t-il ? »

    Arthur fixait son serviteur du regard, attendant à coup sur une réponse stupide - il n'était pas chanceux d'avoir comme serviteur cet insolant paysan. Le sorcier - bien qu'Arthur ignorait sa nature - avoua après de maints détours mais avec un ton toujours amusé, ce qu'il croyait :

    « Vous n'avez jamais affronté une femme lors d'un combat, qu'arrivera t-il si vous hésitez? Elle en prendra certes avantage. »

    C'est alors que Arthur fut indigné devant cette honnêteté dont faisait preuve Merlin. Il ouvrit la bouche, tel un poisson rouge, prêt à le réprimander, puis se ravisa. Il se contenta de lui demander avec un ton supérieur et certain de lui, confiant :

    « Tu crois qu'elle risque de me battre ?!? »

    Le ton d'Arthur avait changé, Merlin le sentait bien. Il fallait qu'il se rattrape, et vite. Il baissa alors la tête, en signe de respect, bien qu'il se retenait de rire, tellement l'indignation du Prince le mettait de bonne humeur. Il répondit ensuite, sans aucune émotion présente dans sa voix :

    « Je dis juste qu'il vaudrait mieux.. Faire attention. Parce qu'elle est redoutable, une épée à la main. »

    Fronçant les sourcils, Arthur mit ses mains sur la table située devant lui, et qui le séparait de son serviteur. Il esquissa une moue moqueuse à son égard, et lui rappela soudainement :

    « Depuis quand es-tu devenu expert en matière de combat ? »

    Il venait de toucher un point sensible. Depuis le début de sa servitude, Merlin avait toujours dû encaisser des moqueries, des humiliations, de la part d'Arthur. Celui-ci lui disait souvent qu'il ne pouvait le comprendre, qu'il n'avait pas de secret à protéger, et alors que le sorcier comprenait parfaitement - après tout, ne devait-il pas cacher à tous sa nature? - il devait se taire et acquiescer d'un air stupide.

    « Tu vas apporter un message à Morgause de ma part... Si on me voyait faire, on penserait que je manque de courage. Tu dois la persuader de revenir sur son défi. »

    [...]

    Sur ce, Merlin se hâta jusqu'à la chambre de Morgause, qui était rentrée après s'être entraînée pendant deux bonnes heures. Marchant dans les couloirs en tentant de faire le moins de bruit possible, le serviteur se glissa furtivement dans la chambre appartenant à la sorcière. Sans qu'il s'y attende, il se retrouva avec une épée pointée sur sa gorge. D'un ton méfiant, la jeune femme lui demanda, tout en conservant son épée posée sur le cou de Merlin :

    « Qu'est-ce que tu veux ? »

    Morgause savait qui elle avait en face d'elle. Bien que le sorcier ignorait l'étendue de ses pouvoirs - elle continuait de penser qu'il était inconscient de l'importance qu'il aurait dans le futur - il était puissant. Bien que pour l'instant, il ne devait connaître que des sorts simples et basiques, elle se devait d'être méfiante à son égard. Il lui annonça, sans paraître déstabilisé par le fait qu'une lame se trouvait sur sa gorge :

    « J'ai juste un message du Prince Arthur... Il veut que vous retiriez votre défi. Arthur n'a aucun désir de vous affronter, alors si vous vous rétracter, vous pourrez quitter ce Royaume sans être inquiétée.. Allez-vous-en, fuyez, pendant qu'il en est temps! »

    En gardant son épée en l'air, Morgause détailla Merlin des pieds jusqu'au bout de ses oreilles décollées. Il était...pitoyable. Rien qui pourrait le faire paraître plus spécial que les autres. Après tout, c'était un sorcier! Mais ayant basculé dans la branche bénéfique des sorciers, la jeune femme ne pouvait le compter dans ses alliées. Ce qui était bien dommage. Quelques siècles plus tard, chacun entendra parler de Merlin, alors s'il avait été du côté du mal, Morgause l'aurait suivi sans hésiter. Même si son côté vestimentaire restait à améliorer.

    « Si Arthur n'a aucun désir de m'affronter, peut-être pourrait-il y renoncer ? »

    Bien qu'elle connaisse déjà la réponse, la sorcière avait posé la question, afin d'étudier le comportement de Merlin lorsqu'il y répondrait. Il ne semblait pas avoir de problème avec sa vie de servitude, et cela intriguait réellement Morgause. Pourquoi se laissait-il marcher sur les pieds par Arthur? Ne voyait-il pas que ses pouvoirs seraient mieux utilisés s'il changeait d’allégeance? Non, rien de tout cela apparemment. Il resterait loyal au Prince, et ceci fit remonter un sentiment de dégoût au plus profond de la jeune femme.

    « Non... il ne fera jamais cela, non. Ce n'est pas dans sa nature... »

    Renoncer à quelque chose n'était pas un comportement qu'adopterait le Prince, la sorcière en était certaine. Elle le savait, puisqu'elle-même ne pourrait le faire. Elle avait sa fierté, et puis, elle était supérieure aux autres! Quoiqu'il arrive. Elle devait combattre, et ne pouvait partir en faisant preuve de lâcheté. Bien sûr, elle n'avait pas peur devant ce genre de situation. Elle savait qu'elle gagnerait, qu'elle aurait Arthur dans ses filets. Tôt ou tard. Elle abaissa enfin son épée, avant d'avouer :

    « Alors nous avons cela en commun. »

    Merlin parut légèrement surpris, la jeune femme le remarqua finement, mais il ne le laissa pas apparaître sur son visage. Il se contenta d'hocher la tête deux fois, puis de continuer, d'une voix douce - peut-être ne faisait-il pas exprès? - afin d'expliquer à la sorcière :

    « Si vous l'affrontez, il va devoir vous traiter de la même manière que ces autres adversaires, sans se préoccuper du fait que vous êtes un femme. »

    Cette réflexion irrita tout de suite Morgause, même si elle ne le laissa pas entrevoir au sorcier. Le fait qu'elle soit une femme ne changeait en rien le comportement que devait avoir Arthur avec elle! Elle n'était pas une de ces pimbêches qui apprenaient les bonnes manières, elle, elle était quelqu'un de bien plus spécial. Une personne sachant maîtriser de grands sortilèges, et surtout, une personne pouvant se battre sans aucun problème. Elle répliqua d'une voix sanglante :

    « Je ne demande aucun traitement de faveur. »

    Merlin acquiesça à nouveau de la tête, tentant de lui faire comprendre qu'il comprenait - bien que la sorcière savait qu'il ne savait rien de ce genre de situation et du comportement à adopter lors de ce cas. Elle sentait que l'échange n'était pas fini. Le serviteur était très curieux - quel vilain défaut, tout de même. Elle ne cilla pas, gardant ses yeux bruns plaqués dans les siens. Au bout d'un moment, la curiosité du jeune défaut prit le dessus et il demanda, innocemment :

    « Arthur n'a aucun différent avec vous.. Pourquoi l'avez-vous défiez exactement ? »

    LA question. Voici donc ce qu'il souhaitait savoir, la raison pour laquelle elle l'avait défié. Malheureusement pour ce benêt, elle ne lui répondrait pas. Avait-elle besoin de lui rappeler qu'il n'était qu'un serviteur, à Camelot? A première vue, oui. Ce comportement devait venir d'Arthur, il ne devait pas être très exigeant avec lui - à moins qu'il ne le punisse jamais lorsqu'il sortait des questions du genre, c'était probable.

    « Mes raisons ne te regardent en rien. »

    Ce fut une réponse qui le remit à sa place, qui lui rappela qu'il avait affaire à une personne qui pouvait lui trancher le bras en moins de deux secondes. Néanmoins, Merlin ne se priva pas de faire un nouveau commentaire, menaçant presque, mais qui pouvait être interprété pour un conseil :

    « Ne mettez pas à Arthur une position dans laquelle il serait obligé de vous tuer. »

    C'est là que la sorcière ne put s'empêcher de laisser échapper un rire cristallin, fluide, faisant presque froid dans le dos. Du moins, c'est ce que ressenti Merlin sur le coup. Elle s'arrêta alors brusquement, le fixa en plissant les yeux, et lui fit en sifflant tel un serpent :

    « Qui te dit que la vie d'Arthur n'est pas entre mes mains en fait ? »

    Cela avait été leur première entrevue, leur premier échange, et Morgause savait - oui, elle le savait - qu'elle venait de rencontrer l'un de ses pires ennemis. Elle ne se doutait pas - pour l'instant - qu'il serait l'origine de son échec crucial.

    [...]

    Voici venu le jour du combat, qui devait avoir lieu dans l'arène de Camelot. Le peuple s'y était entassé, chacun souhaitant être aux premières loges pour assister à l'affrontement. Les rumeurs s'étaient vite propagées, et chaque villageois savait désormais qu'une femme avait défié Arthur. Dès qu'ils arrivèrent sur le terrain, tout le monde applaudit fortement. Uther se leva lentement et prit alors la parole :

    « Le combat respectera le code de la chevalerie. C'est un combat.. à mort. »

    Il y avait une sorte de raisonnement dans l'arène. Etre entouré de toutes ces voix pouvait vraiment faire peur et donnait un effet impressionnant. Mais ni la sorcière, ni Arthur n'avaient peur. Ils connaissaient cela. Le Prince se pencha légèrement sur la jeune femme, lui murmurant discrètement :

    « Je vous offre une dernière chance de vous retirer. Je vous conseille de la saisir. »

    Mais Morgause refusa. Elle ne pouvait pas, elle ne devait pas. Accepter de se retirer? Tous ses efforts auraient alors été vains! Elle avait un objectif, et elle l'atteindrait, coûte que coûte. Elle fit un mouvement négatif de la tête, montrant sa détermination et son refus. Le Prince soupira rapidement, et lui dit ensuite :

    « Vous ne me laissez pas le choix. »

    Arthur enfila son casque, la sorcière fit de même, et le combat commença. L'affrontement resta régulier jusqu'à ce qu'Arthur prenne l'avantage, blesse Morgause et face tomber son épée. Cependant, il lui laissa la reprendre. Le combat continua, mais cette fois ci, ce fut Morgause qui réussit à mettre Arthur à terre. Elle pointa son épée sur lui, un sourire de triomphe sur les lèvres.

    « Faites moi une promesse, et j'épargnerais votre vie. Rejoignez-moi, dans trois jours, et acceptez le défi que je vous lancerai.»

    Elle dominait la situation, elle commandait, elle savait parfaitement qu'Arthur accepterait, mais qu'il demanderait surement en quoi consistait ce défi. Il ne se laisserait jamais mourir, il n'abandonnerait pas son peuple, et son futur royaume. En effet, il demanda avec hésitation :

    « Quel est la nature de ce défi ? »

    Elle esquissa un rapide sourire, dévoilant des dents blanches impeccables. S'amusant elle-même de la scène qu'ils représentaient, elle se l'imagine dans son esprit. Lui, le Prince, devant se fier à un défi inconnu lancé par une sorcière - même s'il ignorait qu'elle en était une. Elle lui lança donc d'un ton autoritaire :

    « C'est à moi d'en décider. Ai-je votre parole que vous l'accepterai, quoi qu'il vous en coûte et qu'elle qu'il soit? »

    Et en effet, comme elle l'avait imaginé et prédit, il lui donna sa parole, bien qu'une once de méfiance se ressentait dans sa voix. Sur ce, elle le releva, se retourna, et fit un bref signe de tête au Roi avant de s'en aller de l'arène. Quelques chuchotements se firent entendre, mais seulement durant un court instant. Elle avait gagné, il viendrait.

    [...]

    La sorcière se trouvait dans sa chambre, en compagnie de Gaius, le médecin de la cour de Camelot. Celui-ci lui enfilait un bandage sur le bras, sur l'endroit où Arthur l'avait blessée. Le physicien finit d'appliquer la bande, et demanda alors à la jeune femme :

    « Heureusement que la blessure n'est pas plus profonde... J'ai le sentiment de vous avoir déjà vu. Etes-vous déjà venue à Camelot dans le passé ? »

    Eh bien, apparement le vieillard était aussi curieux et bavard que son "apprenti", si l'on pouvait qualifier Merlin ainsi. Il semblait s'intéresser au lieu d’où elle venait, et surtout, de ses origines. Mieux valait de ne pas trop lui en dire sur elle, c'était plus prudent. Quiconque avait de la sympathie pour le serviteur s'avérait être suspect.

    « En effet, il y a bien longtemps. Je n'étais qu'un bébé à l'époque. Vous ne devez pas vous souvenir de moi. »

    Tandis que le médecin acquiesçait, la sorcière se leva et le remercia des soins qu'il lui avait prodigué. C'est alors que les yeux de Gaius se posèrent sur le bracelet que portait Morgause au bras. Il parut..troublé. Et la jeune femme savait pourquoi. Cet objet était lié à la magie de l'Ancienne Religion, et d'après la réaction du vieil homme, on pouvait deviner qu'il connaissait ce genre d'enchantement. Officiellement, Morgause l'ajoutait à la liste des ennemis. Il fallait toujours se méfier de ceux qui en savaient trop.

    [...]

    Le médecin curieux s'en était retourné dans ses appartements, et Morgause observait à nouveau son bracelet. Elle le trouvait tellement...reposant. Alors qu'un objet ne pouvait pas avoir de "sentiments", elle pensait que le sien, semblait presque vivant. Elle releva brusquement la tête, et aperçut une personne qu'elle ne connaissait que trop bien : Morgane Pendragon. Celle-ci s'excusa :

    « Je ne veux pas vous déranger... Je tenais à me présenter, je suis Dame Morgane. »

    Alors que la pupille du roi semblait ignorer qui était la jeune femme présente devant elle, la sorcière de son côté, la connaissait très bien. Elle serait celle qui l'aiderait plus tard, elle serait celle qui deviendrait reine de Camelot. Dire qu'aujourd'hui, elle semblait tellement fragile et timide! Elle ne se doutait pas que quelques années plus tard, elle deviendrait une sorcière puissante et orientée du côté du mal. Comment Morgause savait-elle cela? Les pierres permettant de montrer l'avenir étaient très nombreuses, lorsqu'on savait où les trouver. La sorcière lui dit alors simplement :

    « Je sais qui vous êtes. »

    Un silence gênant s'installa alors entre eux. La jeune femme blonde savait que Morgane devait être la première à reprendre la parole, aussi elle gardait la bouche fermée, se contentant de lire dans les yeux de la future sorcière. Elle voulait savoir ce qu'elle pensait en cet instant. D'elle, d'Uther, d'Arthur, de Camelot... Et ce qu'elle vit l'affligea. Pour l'instant, la pupille du roi ne leur vouait aucune haine particulière. Pour l'instant. Enfin, elle rompit le calme silencieux, sentant que Morgane n'oserait pas reparler la première, et lui demanda :

    « Mon bras ne tardera pas à guérir, rassurez-vous. Vous m'avez l'air bien fatigué... »

    Elle observait la jeune femme brune. Des cernes soulignaient ses yeux pourtant pleins de vie, remplis d'une pureté que la sorcière n'avait jamais vu auparavant. Cela cesserait. Malgré leur couleur de cheveux qui n'étaient pas semblables, Morgause ne pouvait s'empêcher de les comparer. Elles se ressemblaient tant! Un jour viendrait où Morgane comprendrait pourquoi...

    « Je ne dors pas très bien. »

    Cela était quelque chose que la sorcière connaissait parfaitement. Lors de ses premières nuits, elle ne fermait jamais l'oeil et des images terrifiantes s'imposaient à elle. Jusqu'au jour où sa mère lui avait offert ce bracelet... Cela remontait à si longtemps! Mais depuis, elle dormait on ne peut mieux, et faisait des rêves machiavéliques et sanglants qu'elle aimait par-dessus tout. Elle fit partager son expérience brièvement :

    « Je sais à quel point cela peut être pénible. Par ailleurs, si vous vous demandez si nous nous sommes rencontrées auparavant, je vous répondrais que non. »

    Morgane parut troublée, une fraction de seconde. Elle devait se demander comment la jeune femme blonde avait su qu'elle s'interrogeait sur la probabilité qu'elles se connaissaient, ou s'étaient déjà vues quelque part. Ses yeux glissèrent du visage de Morgause jusqu'à son bras, puis jusqu'au bracelet doré qu'elle portait. Elle donna alors son opinion :

    « C'est un magnifique bracelet. »

    La propriétaire de l'objet fit alors un sourire tout en le regardant. Il n'était pas un simple bracelet, mais un souvenir. Une relique des anciens temps, qu'elle chérissait beaucoup. Elle eut alors une évidence devant ses yeux, en observant Morgane. C'était à elle de l'avoir, elle en était persuadée. Elle lui proposa alors avec sympathie :

    « C'est un cadeau.. de ma mère. J'aimerai vous l'offrir, je vous en prie, acceptez le! Vous dormirez grâce à lui, ce bracelet peut vous guérir.»

    Mais la jeune femme brune refusa poliment en disant qu'elle ne pouvait pas. Elle sortit de la chambre de la sorcière, lui souhaitant un bon rétablissement. Une fois qu'elle fut partie, Morgause fronça les sourcils et son sourire s'évanouit. Elle ne pouvait pas laisser Morgane avoir un mauvais sommeil, elle ferait ce qui était en son pouvoir pour l'aider. Très prochainement.

    Et en effet, la nuit-même, la sorcière se glissa furtivement dans les appartements de Morgane. Celle-ci, dormait d'un sommeil agité, son visage marqué par la souffrance. Elle se retournait de chaque côté de son lit, et la jeune femme blonde se demandait comment avait-elle pu refuser le bracelet, qui lui aurait permis une nuit paisible. Elle enleva l'objet de son bras, récita une longue formule en le fixant, puis le posa sur une table située à côté du lit de la future sorcière. Puis, sortant comme elle était entrée, c'est à dire sans un bruit, elle jeta un dernier regard à sa protégée, lui souhaitant une agréable nuit.

    [...]

    Le lendemain matin, Morgause préparait son cheval, afin de quitter Camelot. C'était une matinée splendide, le soleil pointait ses grands rayons et aveuglait ceux qui osaient le regarder trop fixement. C'est alors qu'Arthur arriva, en compagnie de son propre destrier, et s'approcha de la sorcière. Il lui dit alors très chaleureusement :

    « Votre victoire mérite des félicitations. Vous êtes un habile escrimeur. Une habile.. une habile escrimeuse ? »

    La jeune femme se rapprocha alors du cheval appartenant au Prince. C'était un très beau Pur-sang, ayant une robe noire, parsemée de minuscules et peu nombreuses taches blanches comme la neige. Ses yeux parcoururent vite le corps de l'animal, puis elle fit remarquer, tout en cachant à Arthur la couleur de ses yeux, qui étaient devenus dorés lors d'un instant :

    « Vous avez un magnifique cheval. Vous serez le bienvenu d'ici trois jours. »

    Le défi, effectivement, commencerait dans 72 heures exactement. Morgause savait qu'Arthur viendrait, mais elle ne mentionna pas le moyen ni le lieu où il devrait la retrouver. D'ailleurs, elle apercevait cette question dans les yeux du Prince, et y répondit immédiatement, sous les yeux intrigués du jeune homme :

    « Vous apprendrez bientôt quel chemin emprunter, n'ayez crainte. Je devrais vous remercier de m'avoir rendu mon épée. »

    De toute façon, elle se serait arrangée pour l'avoir de nouveau elle-même dans le cas où il ne le lui aurait pas rendu. Jetant un dernier regard au cheval, elle fixa Arthur avec un amusement qui cachait fort bien son mépris pour lui. Celui-ci marmonna, bien que la sorcière l'entendit :

    « Je commence à le regretter. »

    Elle fit un sourire très franc et sincère. Puis, elle monta sur son destrier noir, sans aucune tache de couleur claire. Enfin, elle ajouta :

    « Vous avez montré que vous êtes un homme d'honneur. Vous avez hérité cela de votre mère. »

    Cette phrase était essentielle au bon déroulement de son plan. Comme prévu, le Prince eut un regard surpris, et alors qu'il s'apprêtait à lui souhaiter bonne route, il prit la décision d'oser lui demander ce qui le faisait douter :

    « Vous avez connu ma mère ? »

    Morgause acquiesça et rajouta quelques mots qui ressemblaient à "très bien" avant d'éperonner sa monture, et de partir au galop, laissant Arthur avec une multitude de questions dans la tête. En chemin, elle souriait, riant de sa naïveté, et de sa curiosité sans fin. Il regretterait tout cela. Bientôt.

    [...]

    Morgane avait très bien dormit, pour la première fois de sa vie, et cela grâce au bracelet de Morgause. De son côté, Arthur et Uther se disputaient pour savoir si oui ou non, le Prince devait-il aller à la rencontre de la sorcière. Finalement, le Roi donna l'ordre aux gardes d'enfermer son fils dans ses appartements, malgré les protestations de celui-ci. Par la suite, Merlin déroba une corde à Gaius, et s'en servit pour faire descendre Arthur du château, par la fenêtre. Ils se rendirent en forêt, et à une intersection, comprirent que Morgause avait ensorcelé le cheval du Prince afin qu'il leur montre le chemin. Au château, Uther se rendit compte de la disparition de son fils... Celui-ci discutait avec son serviteur au sujet du défi. Il maintient sa parole, en affirmant vouloir relever ce défi. Concernant Gaius, il découvrit que Morgause avait donné un bracelet à Morgane, et il fit part de ses inquiétudes au Roi, lui disant que le bijou portait le sceau de la maison de Gorlois et que, en conséquent, la sorcière est en fait la demi-soeur de Morgane. Il ajouta que c'était lui, des années auparavant, qui avait confié Morgause aux prêtresses de l'Ancienne Religion.

    [...]

    Toujours dans la forêt sombre, Arthur et Merlin chevauchent rapidement. C'est alors qu'il arrivèrent devant une cascade, un court d'eau infranchissable. Le serviteur fit alors remarquer au Prince, avec une voix trahissant son amusement de la situation dans laquelle ils étaient :

    « On dirait que votre cheval nous a conduit dans une impasse. »

    Tout en maugréant doucement, Arthur maudissait le sorcier. Comment avait-il fait pour accepter d'avoir un serviteur aussi stupide, incapable de rester courtois et poli en présence de ses supérieurs? Il souffla supérieurement, puis ne put se retenir de faire un petit cri, lorsque son cheval avança, pour traverser la cascade.

    « Où va-t-il encore ? »

    Trempés, ils passèrent à travers l'eau, pour se retrouver devant une grotte. Sans hésitation, le Prince fit avancer son destrier plus vite, et son serviteur le suivit, avec beaucoup plus d'hésitation et de méfiance cependant. Une fois à l'extérieur de la grotte, ils arrivèrent devant une grande forteresse. Le jeune homme brun fit alors une remarque :

    « Nous ne savions pas si Morgause était une sorcière, mais maintenant nous pouvons être sûrs. »

    En effet, la cascade magique, puis la grotte, et maintenant cette forteresse! C'était bien évident que Morgause utilisait la magie, et Merlin était persuadé que ce n'était pas de la magie bénéfique. Le Prince en déduit alors un peu trop rapidement :

    « C'est certainement en utilisant ses pouvoirs magiques qu'elle m'a battu. »

    Bien que le sorcier sache pertinemment que c'était absolument faux, et qu'Arthur disait ça pour justifier sa défaite au combat avec Morgause, il ne fit pas de commentaires, et ignora les propos du futur Roi. Les deux chevaux entrèrent dans la forteresse d'une couleur délavée, faisant froid dans le dos. Ils y trouvèrent une hache plantée sur une bûche. Alors qu'ils s'interrogeaient sur le comportement à adapter, Morgause apparut, vêtue d'une longue robe de couleur sang.

    « Vous avez respecté votre promesse. »

    Arthur bomba alors le torse, fier de lui, malgré la situation ou il n'avait plus le contrôle. Il se contenta de demander d'une voix plate et sans émotion, bien qu'il soit réellement anxieux :

    « Quelle est la nature du défi que vous voulez me proposer ? »

    La sorcière fit alors un sourire jusqu'aux oreilles. Quel plaisir d'avoir le pouvoir de vie ou de mort entre ses mains! Bien qu'elle ait tué beaucoup d’innocents, et enlevé la vie à des traîtres, elle regrettait de ne pas pouvoir le faire tout de suite avec Arthur. Elle lui ordonna :

    « Posez la tête sur ce billot. Vous m'avez donné la parole que vous feriez ce qu'il vous ai ordonné.. »

    Malgré les protestations de Merlin, qui refusait de se faire à l'idée que le Prince meurt d'une façon aussi lâche, le jeune Pendragon posa sa tête sur le billot, tout en disant à son serviteur de se taire. Morgause commença à poser la hache sur son cou. Elle la leva, la rabat jusqu'à finalement la reposer. Elle annonça alors :

    « Vous avez prouvé que vous êtes un homme d'honneur, Arthur Pendragon. Et grâce à cela j'exaucerai l'un de vos voeux. Quel est votre plus grand désir, dites le moi sans crainte. »

    Elle savait ce qu'il allait demandé. Elle en était persuadée, voir certaine. Il ne pouvait pas passer à côté d'une occasion pareille, et il lui demanderait une chose que seule elle puisse lui accorder. Se relevant immédiatement, le Prince lui demanda clairement :

    « Vous disiez avoir connu ma mère. Racontez moi ce que vous savez d'elle. »

    Elle n'allait pas lui raconter, non. Elle allait faire beaucoup plus, beaucoup mieux. Il ne résisterait pas à cette proposition tentante. Elle s'approcha légèrement de lui, pencha la tête sur le côté, tout en restant bien droite et supérieure à lui, et lui proposa :

    « Mais peut-être voulez-vous la voir ? »

    Une lueur d'espoir s'alluma à l'instant dans les yeux du Prince. Il en oublia presque son père. Pour le moment, il devait savoir la vérité. Il ne pouvait laisser la possibilité de voir sa mère pour la première fois, de côté. C'était tentant, et puis, il n'y avait pas de danger. Il assura :

    « C'est mon voeu le plus cher. »

    [...]

    La sorcière allumait des bougies, leur lueur se reflétant dans ses yeux. De leur côté, Merlin partageait à Arthur sa méfiance envers la jeune femme, lui demandant pourquoi accepterait-elle de faire une chose pareille... Mais le Prince ignora les paroles de son serviteur, et dès que Morgause lui fit signe de s'approcher, il lui obéit. Elle récita une longue formule, et soudain, Ygerne surgit brusquement devant son fils. Elle chuchota son nom, il fit de même, et elle le prit dans ses bras tout en disant :

    « Tu n'étais qu'un bébé la dernière fois que je t'ai serré dans mes bras. Je me souviens de tes yeux. Tu me regardais intensément. Ces quelques secondes ont été les plus précieuses de ma vie. »

    A la grande stupéfaction de Merlin, qui n'avait jamais vu le Prince verser des larmes, celui-ci commençait lentement à pleurer. Derrière son dos, Morgause regrettait sincèrement de ne pas pouvoir recueillir ces larmes, elle aurait pu s'en servir pour des potions...

    « Je suis désolé... »

    S'ensuivit un échange entre eux deux :

    « Tu n'as aucune raison de l'être Arthur. »

    « Vous avez perdu la vie à cause de ma naissance. »

    « Non, tu n'es pas responsable ! C'est ton père qui devrait se sentir coupable. »

    « Que voulez-vous dire ? »

    « Eh bien.. Cela n'a aucune importance ce qui est important c'est que tu sois en vie. »

    « Vous ne sauriez me laisser avec davantage de questions ! Je vous en supplie.. »

    « Ton père.. voulait désespérément un héritier. Sans un fils, la dynastie des Pendragon allait s'éteindre. Mais je ne pouvais pas concevoir. »

    « Alors comment suis-je né ? Dites le moi. »

    « Ton père m'a dupé. Il est parti voir la sorcière Nimue et lui a demandé son aide pour que je puisse engendrer un enfant. Tu es venu au monde.. grâce à la magie. Je suis désolée Arthur ! Ton père s'est joué de toi comme il s'est joué de moi ! Une vie est consue pendant qu'une autre est prise ton père savait cela ! Il a sacrifié ma vie. La dynastie des Pendragon grâce à ce sacrifice ne s'est pas éteinte. Cela ne change pas le fait que tu sois mon fils et que je sois fière de toi. Et maintenant que je te vois j'aurais donné mille fois ma vie.. Que cela ne te change en aucun cas, Arthur.»

    Le vent se mit à souffler, et elle disparut soudainement.

    « Non ! Ramenez là, Morgause ! »

    « Je suis désolée. Une fois que la porte se ferme elle se ferme à jamais. Je suis sincèrement navré que le destin de votre mère vous soit révélé comme cela. Je ne peux qu'imaginer ce que vous devez ressentir en découvrant que votre père est responsable de son décès. C'est là une trahison impardonnable..

    [...]

    Arthur et son serviteur rentrèrent au château, où le Prince engagea un combat contre son propre père. Morgause voyait tout cela dans ses cristaux magiques, et elle était aux anges. Mais elle avait oublié un acteur : Merlin. Le sorcier avait réussi, elle ignorait comment, à réconcilier le père et le fils. Ses yeux s'agrandirent, et la jeune femme blonde déclencha une tempête sur Camelot. Elle se vengeait, elle le jurait !

    Ce fut la première fois que Morgause tenta de s'en prendre à Uther et à son fils. Même si elle ne cesserait pas et que ceci ne serait pas la dernière tentative.

    Comment est-ce que Morgause réussit-elle à convaincre Morgane de faire tomber Uther? Ceci se passa la nuit ou la sorcière avait invoqué la magie pour donner vie aux chevaliers de Medhir. La pupille du Roi avait donc retrouvé sa soeur dans les bois.

    « Vous allez mieux ! »

    Ceci n'était pas une question mais une affirmation. La jeune femme blonde savait que la future sorcière allait beaucoup mieux. Elle était resplendissante, pleine de vie, ne semblait plus fatiguée.

    « C’est grâce à vous. Il ne me quitte jamais. »

    Morgause devina qu'elle parlait de son bracelet, qu'elle lui avait offert quelques semaines auparavant. Il lui venait des prêtresses de l'Ancienne Religion, qui lui avaient donné pour son 12 ème anniversaire. Cependant, même si Morgane disait se sentir mieux, la sorcière sentait bien de la tristesse dans sa voix :

    « Pourtant, vous n’avez pas l’air d’être heureuse. Pourquoi cela ? »

    En baissant la tête légèrement, Morgane avoua, sous le regard perçant de sa soeur :

    « Je le serai peut-être… si je ne devais pas feindre… »

    Un seul mot, une question à lui seul :

    « Feindre ? »

    Fronçant les sourcils, Morgane lui répondit :

    « Que j’ai de l’affection pour Uther… alors que je le hais. »

    Voilà le moment ou Morgause devait montrer à sa soeur à quel point un monde sans Uther serait parfait.

    « Avez-vous déjà imaginé un nouveau monde. Un monde où Uther ne serait plus. »

    Elle hésita un peu, mais dit :

    « Oui, parfois. »

    En la fixant dans ses yeux le plus profondément possible, la jeune femme blonde lui demanda :

    « N’est-ce pas ce que vous souhaiteriez ? »

    Avec une once de regret, la future sorcière lui avoua :

    « J’ai déjà eu l’occasion de mettre fin à ses jours. »

    Oui, cela était un souvenir très proche. La sorcière lui demanda alors fortement :

    « Qu’est-ce qui vous en a empêché ? »

    Morgane baissa une fois de plus les yeux. Elle avait eu beaucoup de mal à se rendre compte que Uther ne s'était jamais soucié d'elle.

    « Je l’ignore. Je pensais qu’il se souciait de moi. Mais plus maintenant. Il ne se soucie de personne. »

    Morgause détestait Uther. Ce qu'il avait fait à sa soeur. Il méritait de mourir.

    « Vous aimeriez donc qu’Uther soit tué et que son règne s’achève ? »

    Morgause sentait que la jeune femme brune ne pensait pas être importante pour l'avenir, c'est donc sans surprise qu'elle l'entendit lui dire ceci :

    « Plus que tout au monde. Mais qu’importe ce que je souhaite. L’avenir ne dépend pas de moi. »

    Avec persuasion, la jeune femme blonde lui rétorqua alors :

    « Vous vous trompez Morgane. Vous sous-estimez votre importance. Les décisions que vous prendrez aujourd’hui changeront le cours de tous les évènements à venir. »

    Morgane lui demanda alors, d'une voix incertaine, cherchant des réponses :

    « Que voulez-vous dire ? »

    Au lieu de lui répondre convenablement, Morgause lui posa une série de questions :

    « De quel côté êtes-vous Morgane ? Etes-vous avec Uther ou êtes-vous avec moi ? Etes-vous prête à m’aider à précipiter sa chute? »

    Sans la moindre hésitation, la future sorcière répondit alors d'une voix forte :

    « Oui ! »

    Tout en s'approchant de sa soeur, Morgause lui caressa doucement la joue avant de lui dire sincèrement :

    « Je ne saurai vous dire combien il m’est important de vous entendre dire cela ! »

    Elle avait obtenu la coopération de la future sorcière. C'était parfait.
    Après la disparition de Morgane, emportée par Morgause, la pupille du Roi refera son apparition à la grande joie d'Uther. Malgré tous les efforts de Merlin pour l'en empêcher, Morgause arrivera cependant à ses fins, grâce à la Coupe de Vie, qui lui permettra de transformer l'immense armée de Cenred en des milliers de guerriers invincibles. Camelot sera attaqué et le royaume finira par tomber entre les mains de Morgause et Morgana, qui se fera proclamé reine.

    Alors que Morgause attaque le château sous l’identité d’un ancien ennemi de Camelot, le combat entre Sephyr et elle se fait rude. Leur magie, tout aussi puissante l’une que l’autre, fait de nombreux ravages dans le château. D’ailleurs, c'est lors d'une attaque simultanée de Sephyr et Morgause que leurs sorts, en se rencontrant, vont bouleverser le présent. En effet, étant d'égales intensités, les deux sorts s'annulent créant ainsi une ouverture dans l'espace-temps.
    Dès lors, d’étranges personnages font leur apparition en ville. D’abord considérés comme des fous, de par leur attitude et leurs habits, Merlin découvrira rapidement leurs véritables origines et tentera de rallier ces descendants du futur à leur cause, pour le combat féroce qui s’annonce. De son côté, Morgause tentera de faire de même.



MY TASTES {« Le questionnaire inutile »}



    1. Le monde magique


    ϟ Que penses-tu des sorciers : Etant donné qu'elle est elle-même une, elle estime que ce sont eux les plus puissants, et que la magie devrait être admise à Camelot.
    ϟ Si tu as des pouvoirs, quels sont-ils ? : Morgause maîtrise les arts obscurs de la magie noire, et de la magie de l'Ancienne Religion.
    ϟ Dans quel camp es-tu ? : Le mal.


    2. Ton caractère en deux mots


    ϟ Tes qualités : Morgause détecte très aisément les points faibles des gens. Elle est particulièrement intelligente et sait très bien jouer la comédie.
    ϟ Tes défauts : C'est une grande manipulatrice, parfois impatiente, mais elle réussit très bien à cacher ses faiblesses, ainsi, peu de personnes peuvent prétendre la connaître réellement.
    ϟ Un signe particulier : Elle a étudié la magie auprès des prêtresses de l'Ancienne Religion.
    ϟ Comment vois-tu ton avenir ? : Elle souhaite à tout prix que sa soeur reprenne le pouvoir et le trône de Camelot.


    3. Tes goûts


    ϟ Ton livre préféré : Les livres traitant le sujet de la magie noire
    ϟ Un objet fétiche : Le bracelet qu'elle a offert à sa soeur
    ϟ Ta phrase fétiche : Elle n'en a pas particulièrement...
    ϟ Ta couleur préférée : Le noir. C'est la couleur la plus sombre, la plus ténébreuse, la plus puissante.
    ϟ Tes passes-temps : Combattre à l'épée, mais également manipuler les autres.



BEHIND THE SCREEN {« You »}


    Bonjour, moi c'est Natacha, appelée Nat'. J'ai 14 ans, et je viens donner un peu d'ambiance sur Time Of Camelot C'est en floodant sur Wonderland que j'ai découvert ce fantastique forum, fait par mes admines adorées ♥, et je trouve qu'il est fantastique, comme d'habitude. Je compte venir sur le forum 6/7 sur le forum, avec un peu de chance. J'ai bien lu le règlement et le code est Ok by Sienna. C'est Sunlight qui a fait l'icon/le gif qui se trouve à côté.



Dernière édition par Morgause Le Fay le Jeu 2 Fév - 15:13, édité 133 fois
Revenir en haut Aller en bas

▌Copyright : Avatar: ©Morphine/ Gifs: Tumblr
▌Célébrité : P!nk
▌Double-compte : Enguerrand
▌Messages : 490
▌Puissance : 778
▌Age du personnage : 27 ans
▌Where are you ? : Chez Victor
▌Grade : les Descendants
▌Camp : Bien
▌Your Mood : Fighter
▌Mode rp : Demandez, demandez

Le manuscrit de Camelot
X Réputation/Force/Magie:
0/1000  (0/1000)
X Connaissances:
avatar
Suvi Järvinen
MessageSujet: Re: Morgause ϟ Don't go back to less just because you're too impatient to wait for the best   Ven 13 Jan - 17:56

Ma sisteeeeeeeeeeeeeeeeeeeeer (Hadès ??)

Bienvenue sur le forum !!!
Bon courage pour la rédaction de ta fiche ;)
Si tu as la moindre questions, n'hésite pas, le staff est là
En espérant que tu te plairas parmi nous

Merci de ton inscription et d'avoir pris un PV (Morgause surtout )

_________________

i haven’t done my best yet
…only my best so far.

.ReedNight


Dernière édition par Morgana Le Fay le Ven 13 Jan - 17:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

▌Age : 26
▌Copyright : Muffin & Tumblr
▌Célébrité : Zoella
▌Double-compte : Nope :D
▌Messages : 185
▌Puissance : 615
▌Age du personnage : 19 ans
▌Your Job : Assistante de Gaïus
▌Where are you ? : Camelot
▌Grade : Back to the futur
▌Camp : Bien
▌Your Mood : Lost
▌Mode rp : Stop !

Le manuscrit de Camelot
X Réputation/Force/Magie:
0/1000  (0/1000)
X Connaissances:
avatar
Evelyn J. Muller
    ● C. | Talking to the moon
MessageSujet: Re: Morgause ϟ Don't go back to less just because you're too impatient to wait for the best   Ven 13 Jan - 17:58

Bienvenuuuue méchante sorcière

Bon courage pour ta fiche ;D

_________________
u.c
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarInvité Invité
MessageSujet: Re: Morgause ϟ Don't go back to less just because you're too impatient to wait for the best   Ven 13 Jan - 17:59

Hadèèèèèèèèèèèèèès !

Bienvenue parmi nous


Dernière édition par Soraya F. Stone le Ven 13 Jan - 18:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité
MessageSujet: Re: Morgause ϟ Don't go back to less just because you're too impatient to wait for the best   Ven 13 Jan - 17:59

Je ne pouvais vraiment pas passer à côté d'un lien dément comme ça
Et puis, non seulement sur Wonderland, tu auras Emerys, mais ici, tu auras Morgause ♥️ La vie est parfaite
Je finirais ma fiche dès demain
Edit : Haaaannn, mais y a tout le monde ici
Revenir en haut Aller en bas

▌Copyright : Avatar: ©Morphine/ Gifs: Tumblr
▌Célébrité : P!nk
▌Double-compte : Enguerrand
▌Messages : 490
▌Puissance : 778
▌Age du personnage : 27 ans
▌Where are you ? : Chez Victor
▌Grade : les Descendants
▌Camp : Bien
▌Your Mood : Fighter
▌Mode rp : Demandez, demandez

Le manuscrit de Camelot
X Réputation/Force/Magie:
0/1000  (0/1000)
X Connaissances:
avatar
Suvi Järvinen
MessageSujet: Re: Morgause ϟ Don't go back to less just because you're too impatient to wait for the best   Ven 13 Jan - 18:02

Hannnnnnnnn trop bien
Et oui comme tu vois, la petite famille wonderlanéenne se suit toujours

_________________

i haven’t done my best yet
…only my best so far.

.ReedNight
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarInvité Invité
MessageSujet: Re: Morgause ϟ Don't go back to less just because you're too impatient to wait for the best   Ven 13 Jan - 18:05

Ma descendaaaaaaaante Mon seul lien à Camelot est enfin là, c'est supeeeeeer ça

Bienvenuuuuue parmi nous mon ptit chou

Bonne chance pour ta fiche et n'hésite pas si tu as des questions, tu sais bien.

Merciiiiii de nous suivre et d'avoir pris un pv important
Revenir en haut Aller en bas

▌Copyright : Avatar: ©Morphine/ Gifs: Tumblr
▌Célébrité : P!nk
▌Double-compte : Enguerrand
▌Messages : 490
▌Puissance : 778
▌Age du personnage : 27 ans
▌Where are you ? : Chez Victor
▌Grade : les Descendants
▌Camp : Bien
▌Your Mood : Fighter
▌Mode rp : Demandez, demandez

Le manuscrit de Camelot
X Réputation/Force/Magie:
0/1000  (0/1000)
X Connaissances:
avatar
Suvi Järvinen
MessageSujet: Re: Morgause ϟ Don't go back to less just because you're too impatient to wait for the best   Ven 13 Jan - 18:06

Sienna c'est toi sa descendante... XD Morgause est ton aïeul ;)

_________________

i haven’t done my best yet
…only my best so far.

.ReedNight
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarInvité Invité
MessageSujet: Re: Morgause ϟ Don't go back to less just because you're too impatient to wait for the best   Ven 13 Jan - 18:09

Ouais, c'est vrai, je voulais dire Aïeul, j'suis dans le coltard.
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité
MessageSujet: Re: Morgause ϟ Don't go back to less just because you're too impatient to wait for the best   Ven 13 Jan - 19:25

Bienvenue parmi nous et bon courage pour ta fiche.
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité
MessageSujet: Re: Morgause ϟ Don't go back to less just because you're too impatient to wait for the best   Ven 13 Jan - 19:53

Sienna ♥️
Krikri
Revenir en haut Aller en bas

▌Age : 27
▌Copyright : © Yunyuntoka
▌Célébrité : Gemma Arterton
▌Double-compte : Sarah & Iseult
▌Messages : 307
▌Puissance : 402
▌Age du personnage : 26 ans
▌Where are you ? : Camelot
▌Grade : Noble
▌Camp : Bien
▌Mode rp : Demandez, demandez
avatar
Alix M. Trancède
MessageSujet: Re: Morgause ϟ Don't go back to less just because you're too impatient to wait for the best   Ven 13 Jan - 22:36

Bienvenue méchante sorcière !! BOUH !!
Bon courage pour ta fiche & merci d'avoir prit un PV aussi important

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tocv1.forumgratuit.org

▌Age : 27
▌Copyright : © Yunyuntoka
▌Célébrité : Gemma Arterton
▌Double-compte : Sarah & Iseult
▌Messages : 307
▌Puissance : 402
▌Age du personnage : 26 ans
▌Where are you ? : Camelot
▌Grade : Noble
▌Camp : Bien
▌Mode rp : Demandez, demandez
avatar
Alix M. Trancède
MessageSujet: Re: Morgause ϟ Don't go back to less just because you're too impatient to wait for the best   Mar 24 Jan - 15:25

Le délai pour la fiche est dépassé, es-tu toujours intéressée par le rôle?

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tocv1.forumgratuit.org
avatarInvité Invité
MessageSujet: Re: Morgause ϟ Don't go back to less just because you're too impatient to wait for the best   Mer 25 Jan - 12:54

Evidemment que oui, mais ces temps-ci, j'ai vraiment peu de temps pour passer sur les forums :/
Ce serait possible de me donner un nouveau délai?
Je me dépêche, promis
Revenir en haut Aller en bas

▌Copyright : Avatar: ©Morphine/ Gifs: Tumblr
▌Célébrité : P!nk
▌Double-compte : Enguerrand
▌Messages : 490
▌Puissance : 778
▌Age du personnage : 27 ans
▌Where are you ? : Chez Victor
▌Grade : les Descendants
▌Camp : Bien
▌Your Mood : Fighter
▌Mode rp : Demandez, demandez

Le manuscrit de Camelot
X Réputation/Force/Magie:
0/1000  (0/1000)
X Connaissances:
avatar
Suvi Järvinen
MessageSujet: Re: Morgause ϟ Don't go back to less just because you're too impatient to wait for the best   Mer 25 Jan - 15:30

Je te met un délai jusqu'au 1er février, c'est à dire une semaine de plus ^^ Mais n'hésites pas à en redemander un, si ça ne suffit pas ;)

_________________

i haven’t done my best yet
…only my best so far.

.ReedNight
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarInvité Invité
MessageSujet: Re: Morgause ϟ Don't go back to less just because you're too impatient to wait for the best   Sam 28 Jan - 8:59

Merci beaucoup, je vais tenter d'en faire une grande partie aujourd'hui
Revenir en haut Aller en bas

▌Age : 27
▌Copyright : © Yunyuntoka
▌Célébrité : Gemma Arterton
▌Double-compte : Sarah & Iseult
▌Messages : 307
▌Puissance : 402
▌Age du personnage : 26 ans
▌Where are you ? : Camelot
▌Grade : Noble
▌Camp : Bien
▌Mode rp : Demandez, demandez
avatar
Alix M. Trancède
MessageSujet: Re: Morgause ϟ Don't go back to less just because you're too impatient to wait for the best   Lun 30 Jan - 8:56

Un petit passage pour te prévenir que le délai supplémentaire se termine mercredi !

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tocv1.forumgratuit.org
avatarInvité Invité
MessageSujet: Re: Morgause ϟ Don't go back to less just because you're too impatient to wait for the best   Lun 30 Jan - 16:19

Oui, serait-il possible de me donner un délai supplémentaire une nouvelle fois?
Revenir en haut Aller en bas

▌Age : 27
▌Copyright : © Yunyuntoka
▌Célébrité : Gemma Arterton
▌Double-compte : Sarah & Iseult
▌Messages : 307
▌Puissance : 402
▌Age du personnage : 26 ans
▌Where are you ? : Camelot
▌Grade : Noble
▌Camp : Bien
▌Mode rp : Demandez, demandez
avatar
Alix M. Trancède
MessageSujet: Re: Morgause ϟ Don't go back to less just because you're too impatient to wait for the best   Lun 30 Jan - 16:20

Je te laisse encore une semaine ! Par contre, c'est le dernier délai...

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tocv1.forumgratuit.org
avatarInvité Invité
MessageSujet: Re: Morgause ϟ Don't go back to less just because you're too impatient to wait for the best   Mer 1 Fév - 12:01

Voilà, je pense avoir enfin fini
Revenir en haut Aller en bas

▌Copyright : Avatar: ©Morphine/ Gifs: Tumblr
▌Célébrité : P!nk
▌Double-compte : Enguerrand
▌Messages : 490
▌Puissance : 778
▌Age du personnage : 27 ans
▌Where are you ? : Chez Victor
▌Grade : les Descendants
▌Camp : Bien
▌Your Mood : Fighter
▌Mode rp : Demandez, demandez

Le manuscrit de Camelot
X Réputation/Force/Magie:
0/1000  (0/1000)
X Connaissances:
avatar
Suvi Järvinen
MessageSujet: Re: Morgause ϟ Don't go back to less just because you're too impatient to wait for the best   Mer 1 Fév - 12:15

Yeahhhhhhhhhhhh ma sister enfin !!!
Après cette longue lecture où l'on voit que tu as bien suivie la série Je pense qu'il n'y a aucun problème. Te voilà donc validée chère soeurette.
Tu peux donc faire tes demandes, fiches de liens et topics, flooder (on sait que tu aimes ça :P) et bien sûr rp ;)
Bienvenue à Camelot !!

_________________

i haven’t done my best yet
…only my best so far.

.ReedNight
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarInvité Invité
MessageSujet: Re: Morgause ϟ Don't go back to less just because you're too impatient to wait for the best   Mer 1 Fév - 18:19

YEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEES

Je vais te harceler pour un rp maintenant
Revenir en haut Aller en bas
avatarInvité Invité
MessageSujet: Re: Morgause ϟ Don't go back to less just because you're too impatient to wait for the best   Jeu 2 Fév - 15:13

Merciii
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Morgause ϟ Don't go back to less just because you're too impatient to wait for the best   

Revenir en haut Aller en bas
 

Morgause ϟ Don't go back to less just because you're too impatient to wait for the best

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» R.M.S TITANIC IS BACK!
» Flash-Back with Hitsu [PV: Zelles Hitsugaya]
» Gloglo is back avec un diplome en poche !!!!
» Made in Flash Back
» I can't wait to kiss the ground, wherever we touch back down. [PV Willy]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Time Of Camelot ::  :: 
Les Oubliettes
 :: 
Anciennes fiches
-